Jour 930

Une route secondaire dans l'état de Washington

Une route secondaire dans l’état de Washington

L’année passée, pour égayer la fête de Noël, pour réunir tout le clan Longpré autour de la même activité, j’avais fabriqué un questionnaire. Je ne me rappelle plus du déroulement du jeu. J’imagine que la personne qui accumulait le plus de bonnes réponses allait se chercher un cadeau, un cadeau de rien du tout, provenant de choses qu’on a dans la maison et dont on accepte de se départir. Cette année, comme j’ai manqué de temps en raison de mon voyage états-uniens, je m’en suis tenue à une série de 20 cartons sur lesquels apparaissaient des mots dépourvus de leurs voyelles, ou de leurs consonnes, ou les deux. Le mot qui a donné le plus de fil à retordre à mon auditoire était le suivant : —SS-SS-. C’est Bibi qui a trouvé la réponse, et quand on la trouve après avoir pas mal cherché on ne peut faire autrement que de la crier : GROSSESSE ! Je m’apprêtais à donner un indice, quand Bibi l’a trouvé, et l’indice aurait été que tout le monde, ou plus précisément chaque individu, homme ou femme, en est le résultat.
Le mot le plus facile était celui qui désigne le contraire, à base de I : -I–I-I– pour DIFFICILE. D’autres mots encore étaient bien trop faciles, je pense à -OI-IE- pour VOILIER, en deux secondes j’ai dû passer au carton suivant.
J’ai préparé mes cartons la journée même, quelques heures avant le souper, alors je me suis dit que ce n’était pas la peine d’écrire les mots que j’avais choisis sur un papier quelque part, j’allais bien sûr m’en rappeler. Sauf que je ne me suis pas rappelé de tous, alors j’ai dû accepter les propositions qui m’ont été faites dès lors qu’elles fonctionnaient. De la sorte, Bibi a encore gagné des points avec des mots un peu tirés par les cheveux, des mots pas à mon goût. Les mots à mon goût avaient beaucoup de voyelles : gouaille, joaillier, cyanure…
Au terme d’une joute très serrée qui a opposé Bibi et Emma, il a fallu soumettre un mot difficile à trouver qui allait valoir cinq points et définir ainsi une gagnante. Je suis allée dans mon bureau trouver ce mot et en inscrire seulement les voyelles identiques sur mon carton, à savoir : -E–E-E—-E. J’ai choisi un mot qui me fait penser à ma fille, qui représente une qualité qui habite ma fille : PERSÉVÉRANCE. Se reconnaissant dans l’occurrence des E, d’autant que son prénom commence par cette voyelle, Emma a crié le mot assez rapidement.
Bien qu’organisatrice du jeu, je me suis permis de participer à l’échange de cadeaux, et au vol du cadeau choisi par les autres. Cette année, nous n’étions pas nombreux, seulement six personnes, sept avec moi. J’ai volé le cadeau le plus gros et lourd et j’ai découvert qu’il s’agit d’une espèce de candélabre stylisé dans lequel on installe non des bougies mais des lumignons dans des coupelles. Les coupelles sont faites d’une imitation de verre d’autrefois, présentant de fausses éraflures dans la couleur pour donner l’impression que l’objet a beaucoup servi. Comme j’ai reçu également des chocolats Lindt en tout plein de saveurs, j’ai déposé les chocolats dans les coupelles qui décorent et vont décorer notre salle à manger pendant tout le temps des fêtes.
– J’adore mon cadeau, ai-je dit, ravie, à ma famille.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s