Jour 935

Un élévateur à grains et sa voie ferrée.

Un élévateur à grains et sa voie ferrée. North Dakota

Suivi des chambres : le Aspen Lodge a beau être un lieu qui se veut un peu huppé, nous avons écouté hier un film américain sur une télévision dont l’image était pleine de neige. Pas un écran plat comme on en voit partout, mais une bonne vieille grosse télé bombée. La connexion Internet, elle, était très satisfaisante. Le lit était plutôt mou mais nous avons dormi comme des loirs. Nous avons découvert ce matin en ouvrant les rideaux que notre chambre était située sur le bord du lac Supérieur. Le film vu à travers la neige sur la grosse télé mettait en vedette un personnage d’une série que Denauzier a suivie il y a longtemps, je pense que le personnage s’appelle Jason, mais je l’appelle Chase & Sanborn. C’est comme le plat que Denauzier adore, des pâtes à la jambalaya, que j’appelle jambon à l’ananas. À Victoria, avec nos amis, nous sommes allés dans un restaurant cajun pour déguster ce plat, qui se déclinait sans pâtes dans l’assiette de mon mari mais avec plusieurs viandes très relevées. J’ai pris pour ma part la version végétarienne qui était elle aussi relevée en titi.
Ce soir, nous sommes à nouveau dans un endroit luxueux au charme suranné, si on peut dire, mais ce n’est pas par choix, c’est parce que la route 17 qui amène vers Wawa, en Ontario, où nous sommes, les voyageurs de Sault-Ste-Marie, est fermée à la suite d’une tempête de neige. De la même manière, mais dans le sens inverse, les voyageurs qui passent par Wawa, où nous sommes, pour aller à Sault-Ste-Marie, attendent de pouvoir emprunter les routes dans les hôtels de la place. Donc à notre arrivée, passé dix-huit heures, tous les hôtels affichaient complet sauf le luxueux au charme suranné. Nos voisins de table, ce soir, nous ont appris qu’ils attendent depuis deux jours et deux nuits de pouvoir rouler.
Les journées auront pas mal été les mêmes, depuis que nous avons quitté Victoria, des journées de conduite à parler de tout et de rien, à ne pas parler, à se tenir la main, à roupiller sur le siège du passager. À arrêter par moments pour me permettre de prendre des photos. À acheter du thé dans les truck stop, de la tisane, du café. À constater qu’il vente, ou que le vent s’est calmé, et qu’il fait très froid, surtout quand il faut aller faire le plein. Ces journées, pourtant, m’ont toutes semblé différentes et elles ont passé à une vitesse hallucinante. À neuf heures au plus tard mais parfois dès huit heures le matin, nous étions sur la route. J’avais beau, encore, avoir l’heure affichée sur le tableau de bord en plein dans mon champ de vision, je n’arrivais pas à réaliser qu’il n’était plus neuf heures quand il était quinze heures. La lumière changeait de couleur, la lune se levait, la nuit arrivait, mais je continuais de me sentir comme si nous n’avions même pas roulé une heure.
Demain, nous serons dans la région de l’Abitibi où nous ferons une petite tournée paroissiale avant de rentrer à la maison.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Jour 935

  1. Jacques Richer dit :

    Imagine-toi, chère amie, ce que ça devait être, dans la tête des premiers navigateurs européens à visiter les Amériques…. la longue traversée…. longue ou courte dans leurs têtes? Quelle perception avaient-il des distances parcourues? De leur isolement au milieu d’Atlantique? Devenaient-ils fous? Fallait-il un capitaine tyrannique pour tenir tout ce monde en état de fonctionner? Ce serait un beau sujet de thèse, si on avait assez de matériel concret pour l’alimenter!

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s