Jour 953

Autre manière d'aborder l'hiver par grand froid : un casse-tête de 1000 morceaux d'une toile de Pollock...

Autre manière d’aborder l’hiver par grand froid.

Je ne sais pas si je vais être assez stimulée pour concrétiser mon projet, un projet d’hiver pour quand il fait trop froid pour aller dehors : j’aimerais construire un mobile de grand format, léger, qui résiderait dans la grande entrée de notre maison dont le plafond est très haut. Cette grande entrée est dotée d’un ventilateur à cinq pales qui fait circuler l’air hiver comme été. Ce serait intéressant de voir tourner le mobile sur lui-même sous l’effet du ventilateur, sans compter que cette pièce est dotée de trappes –comme partout ailleurs dans la maison– qui transmettent par air pulsé la chaleur qui provient de la grande fournaise située dans le garage.
Autrement dit, j’ai l’impression qu’un mobile léger serait susceptible de bouger en permanence à cet endroit. Cela créerait du mouvement, de la vie.
Déjà, il me vient une question : le mur qui recevrait le crochet pour y faire pendre le mobile est incliné. Est-ce que cela empêcherait le mobile de pendre correctement à la verticale, par conséquent, pendrait-il de travers dans les airs ?
En première étape, je prendrais un assez long tuteur fait en bambou qui a servi cet été à soutenir, parmi d’autres moyens, des plants de tomates. On en trouve partout dans les quincailleries. J’utiliserais ceux que nous avons déjà.
J’y attacherais des fils –ou des bouts de ficelle– de quelque six pouces de long qui retiendraient chacun, à leur extrémité, moyennant un système de nœuds que je ne me représente pas encore, une baguette chinoise détournée de son utilisation alimentaire principale. La baguette, ici, ferait office de cintre.
Sur chaque cintre, je ferais pendre des modèles réduits de robes et de t-shirts, coupés dans des vêtements que m’a donnés une amie ce week-end, que je ne porterai pas parce qu’ils sont trop vieux, trop grands, trop petits. Les vêtements auraient chacun un format de disons six ou sept pouces carrés. Ce ne seraient que des prototypes de vêtements, tout juste faufilés sur les côtés.
Les cintres et les vêtements qu’ils porteraient seraient placés sur la tige de bambou comme dans un garde-robe, donc de côté et non de face. Toute la difficulté se trouve ici, les cintres ne tiendraient pas parallèlement l’un contre l’autre et ce ne serait pas agréable pour l’œil. Pour que ce soit agréable, il faudrait que je trouve le moyen d’empêcher les cintres de se toucher.
Chaque vêtement du cintre retiendrait à son tour deux fils qui seraient attachés au tissu par des épingles de sûreté, des petites, de couleur dorée. À un t-shirt, par exemple, seraient attachées deux épingles, une à chaque extrémité du tissu, donc à gauche et à droite.
À ces deux épingles par vêtement seraient attachés des bouts de fil qui seraient couverts de pierres de verroterie, donc ce seraient comme des portions de colliers pendouillants, auxquels seraient suspendus des rectangles de petit format que je tricoterais. Je visualise chaque rectangle tricoté comme ayant disons quatre pouces de haut par deux pouces de large. Ces deux pouces de large seraient agrémentés d’un petit objet en manière de breloque.
Autre manière d’aborder l’hiver par grand froid : le casse-tête de 1000 morceaux en photo-vedette d’une toile abstraite de Jackson Pollock. Je n’y arriverais jamais. Et je préfère inventer.
Mais quelque chose me dit que mon projet n’est pas au point. Je pourrais faire un mobile avec simplement des carrés tricotés…
Je vais continuer d’y penser.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s