Jour 964

DSC_3501.JPGJe n’ai pas appuyé fort sur mon pinceau sur ma toile comme si ma vie en dépendait parce que ça ne me tentait pas. J’ai donc laissé faire mon expérience, ce sera pour une autre fois. Il pleuvait ce matin, il faisait gris dehors et dans la maison, je ne voulais pas rompre le charme tranquille de la journée débutante en déployant une énergie du désespoir pour tracer des lignes à toute vitesse. Je me suis plutôt laissé tenter par un exercice de copie d’un peintre qui s’appelle Patrick Herzig, qui s’inspire lui-même des natures mortes de Picasso. J’y suis donc allée pour une nature morte à la manière de Herzig copiant Picasso. Cela donne la photo ci-dessus. Cela donne la photo ci-dessus pour l’instant, car je n’ai pas terminé. Il s’agit d’une coupe de fruits et d’une coupe de vin déposées sur, et près, d’une nappe à rayures. J’aimais assez le résultat, jusqu’à ce que je me mette à tracer des formes spermatozoïdales qui donnent l’impression que la coupe de vin est coiffée d’un mouchoir noué à l’arrière. Il va donc falloir que je réajuste le tir et que je m’y prenne autrement pour la composition de la partie supérieure de la toile. J’aime la grappe de raisins. Je ne sais pas moi-même sur quoi repose la coupe de vin, je ne sais pas à quoi correspond la surface de couleur rouille. Je ne désirais pas couvrir la toile d’une nappe trop généreuse, alors j’ai fragmenté l’espace inférieur en deux parties, une pour la nappe à rayures, l’autre pour une surface uniforme, de couleur rouille. J’aimerais peut-être, cependant, couvrir d’un motif la surface rouille, à ce moment-là on pourra parler de deux nappes, ou de deux tissus imprimés, qui se rencontrent.
Je voulais, pendant que je peignais, réfléchir un peu plus sur ma nouvelle théorie amorcée hier autour de la beauté originelle, mais je n’avais pas trop la tête à réfléchir aussi intensément. Je m’en suis tenue à me montrer attentive au choix de mes couleurs.
Je me sentais légère aujourd’hui le 3 novembre pour deux raisons : j’ai reçu en début de journée un appel téléphonique que j’attendais depuis trop de jours pour une démarche en cours qui tarde à aboutir. L’appel me rapproche de mon but, même s’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir.
Je me sentais légère aussi parce que je suis tombée hier sur de bonnes explications quant à la manière d’entretenir l’aloès. Il est préférable de placer la plante à l’est. On ne l’arrose à peu près pas entre octobre et avril. On sort la plante dehors, l’été, à l’ombre. Pour savoir où se trouve l’est, dans notre maison, je me suis bien entendu référée à mon mari, qui connaissait la réponse. J’ai alors réalisé qu’une de mes plantes grasses était déjà installée à l’est, sur une petite table dans mon bureau, et effectivement elle se porte très bien. Alors je suis allée chercher l’aloès, je l’ai installé à côté de la plante grasse sur la même petite table, et je me suis dit que je ne toucherais plus à mes plantes. Elles vont passer l’hiver là où elles sont, point final. J’ai mis mon nouveau cactus de Noël le long d’une fenêtre ayant une exposition au nord, respectant en cela les recommandations qui étaient données sur le site web que je consultais. Cela signifie que la pièce est pas mal sombre, mais je vais, ici aussi, m’en tenir aux conseils que j’ai lus hier, advienne que pourra.
Demain, je vais terminer mon chantier de ramassage de feuilles, chez tantine. Il est possible que je n’aie pas le temps de poursuivre ma jolie nature morte.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s