Jour 971

Autoportrait au foulard.

Autoportrait au foulard.

Voici donc ma toile Autoportrait au foulard. Je l’aime, contrairement à la plupart des toiles que je peins, et qui me semblent aboutir à un résultat fini à la suite d’une expérience scientifique apocalyptique. Elle est toute simple, elle n’a rien d’apocalyptique et je l’aime. Pourtant, on y trouve mes limitations habituelles, mes maladresses, mon incontournable naïveté enfantine, qui, toutes, témoignent de mes lacunes techniques.
C’est sûr qu’avec un nez si fin, il ne s’agit pas de mes traits, dans le visage du personnage, mais en même temps je trouve que c’est moi qui apparais sur la toile. C’est mon esprit, c’est mon énergie, c’est mon allure générale, c’est mon sourire bien que, encore une fois, la bouche ne soit guère ressemblante à la mienne. Il n’y a pas de couleur pour l’instant qui couvre l’iris, j’hésite à en mettre, ce serait alors du vert car j’ai les yeux verts. Je vais peut-être essayer d’en mettre puisque je pourrai l’enlever avec un linge humide si le résultat ne me plaît pas. Je voudrais aussi ajouter des lignes qui imiteraient la texture du tricot, dans le foulard, et des lignes qui reproduiraient les coutures sur la fermeture éclair de la grosse doudoune.
– Tu ne devines pas quoi ?, ai-je demandé à mon mari, le soir qui a vu naître ma toile.
– Quoi donc chérie ?
– Imagine-toi que j’aime ma toile ! Le tronc du corps est énorme, les manches du manteau sont boursoufflées, la tête est exagérément inclinée, la main sous le gant est complètement figée, mais je ne sais pas pourquoi, je l’aime vraiment. Elle me parle. Elle me sourit. Elle me fait du bien.
– C’est toi sous la neige, a dit mon mari.
– Pourtant, il ne neige pas, ai-je répondu. Avec toutes les lignes autour du capuchon qui représentent autant de poils de loup, j’ai pensé que ça deviendrait trop lourd sur la toile si j’ajoutais des points blancs pour représenter la neige.
– On peut le penser avec le blanc derrière, a-t-il répliqué. C’est toi dans la nature, dans le froid.
– Moi qui, autrefois, n’aimais pas le froid !
Je me suis endormie, car nous avons eu ce petit échange au lit, en ayant le sentiment de m’aimer plus qu’avant.
Avant de dessiner le corps au manteau bleu, la toile était entièrement couverte de courbes blanches sur fond vert, comme on le voit encore à droite. La tête s’est imposée la première, je la voyais prendre place dans une courbe qu’avait laissée ma spatule. J’ai utilisé un mélange de blanc crème et de violet pour obtenir la couleur chair du visage, que j’ai adoucie en frottant à l’aide d’un linge humide car la couleur chair obtenue était trop égale, trop épaisse, trop uniforme. Quand j’ai eu fini de couvrir l’espace réservé au visage à l’intérieur du capuchon, je ne voyais qu’un gros visage trop rose de Monsieur patate. J’ai donc frotté encore. Ensuite, c’est le foulard qui s’est imposé. Je ne pensais pas le prolonger derrière l’épaule en reproduisant l’effet d’un foulard qui vole au vent. Mais le désir de croiser les fils à l’extrémité du foulard a été plus fort que moi, alors j’ai prolongé le foulard derrière l’épaule. À la toute fin, je me suis rendu compte que le visage avait besoin d’une frange sur le front, j’en ai donc tracé une, avec un mélange de brun, d’or et de cuivre, et il a fallu ensuite que je repasse sur les poils de loup que je venais de cacher avec les cheveux.
Je ne sais pas pourquoi. J’aime ma toile et je me suis endormie, ce dimanche que je l’ai eu finie, avec le sentiment réconfortant et valorisant du devoir accompli.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s