Jour 1 031

Je suis grand-maman par alliance, et à ce titre, cet après-midi, j’ai promené en poussette ma petite-fille. Elle gazouillait et même chantait, contrairement à ce qui était attendu d’elle, c’est-à-dire un dodo. Je me suis rappelé à quel point j’attendais de ma fille un dodo, il y a vingt ans, dans les mêmes circonstances, empruntant une rue puis une autre du quartier de Notre-Dame-de-Grâce. Au bout d’une certaine distance marchée par grand-maman à bonne vitesse, les chants ont cessé et les yeux se sont fermés. Je marchais dans le rang où j’habite, respirant les bonnes odeurs des pins et profitant des caresses du vent car il ventait beaucoup. Au détour d’une courbe, une belle apparition s’est dessinée devant moi, marchant en sens inverse, à savoir une maman avec poussette elle aussi. Une maman jeune et jolie. Et sexy. Elle portait des pantalons courts très moulants qui lui galbaient délicieusement les fesses et le haut des cuisses, qu’elle avait musclées. Elle portait des tong, nonchalamment. Des lunettes de style aviateur –j’ai l’impression que ça revient à la mode–, dont les verres étaient dans les teintes changeantes d’un mauve jaune et d’effet miroir. Ses cheveux longs lui balançaient dans le dos au rythme de ses déhanchements. Bien entendu, et comme si je pouvais être à la hauteur, je me suis comparée. Je portais des pantalons courts de quinquagénaire McKinley légers et pas moulants, mes baskettes sans lesquelles j’ai mal aux talons et dans lesquelles je glisse mes orthèses, mes lunettes à foyer progressif, mes cheveux courts desquels il est maintenant impossible de discerner une trace fut-elle ancienne de coupe. Mais quand même, je suis vivante, et en forme pour mon âge, il me semble. La jeune femme et moi nous sommes croisées. Encore une fois, je me suis rappelé que je piquais volontiers une jasette aux femmes avec poussette que je croisais, il y a vingt ans.
– Bonjour !, ai-je commencé, en me demandant en même temps quel mot plus moderne est utilisé de nos jours pour saluer quelqu’un.
J’ai cru remarquer récemment que ma fille y va de la manière américaine Hey !, à peine articulé, moi qui articule tant.
La jeune femme a levé la tête car elle marchait en regardant ses tong –et ses ongles d’orteils orange. Elle ne m’a pas entendue parce qu’elle avait des écouteurs dans ses oreilles –comment appelle-t-on les écouteurs de nos jours ?– mais elle a dû sentir de manière instinctive que je m’adressais à elle parce qu’elle a levé la tête, je viens de l’écrire, enlevé ses écouteurs de ses oreilles, pour terminer par un sourire. Ses dents étaient très blanches et encore une fois, me comparant, j’ai eu une pensée pour mes dents jaunâtres.
– Salut !, a-t-elle répondu avec entrain.
Je me suis rappelé que je n’avais pas cet entrain quand ma fille était un nouveau-né.
– Comment ça se passe avec le bébé ?, ai-je demandé, comme si j’étais une infirmière ou même une pédiatre.
– Super bien !, a-t-elle répondu. Elle s’appelle Sarah et vient d’avoir trois mois. Et toi ?, a-t-elle enchaîné.
– Elle aura bientôt neuf mois, ai-je mollement répondu en ne sachant pas si elle me prenait pour la mère ou me devinait grand-mère.
– J’habite en face de la garderie, a-t-elle ajouté, –parce qu’il y a une garderie privée dans une des maisons du quartier.
– La maison bleue entourée d’hydrangées ?, ai-je voulu vérifier.
– Tu veux dire les grosses boules blanches ?
– Oui, les grosses boules blanches. Il y en a beaucoup, j’ai remarqué, autour de la propriété.
– C’est en plein ça. Ta fille a-t-elle des dents ? À neuf mois, les dents d’en avant sont poussées, il me semble ?
– Euh oui, elle a des dents, ai-je répondu encore plus mollement, comme si le seul fait de parler allait trahir mon âge.
– L’as-tu allaitée ?, m’a-t-elle ensuite demandé.
– Je t’adore !, me suis-je exclamée. Ma fille a vingt ans ! Et toutes ses dents !

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Jour 1 031

  1. Jacques Richer dit :

    🙂

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s