Jour 1 041

Comme je suis une bien piètre archiviste, je n'ai pas conservé de photo de cette toile avant qu'elle ne soit transformée par mes effets de carrés en surimpression sur la femme sacrifiée.

Comme je suis une bien piètre archiviste, je n’ai pas pris de photo de cette toile avant qu’elle ne soit transformée par mes effets de carrés en surimpression sur la femme sacrifiée.

Je suis chez Bibi depuis mercredi dernier. Nous sommes aujourd’hui samedi. Mes aventures de pêche ont donc été écrites ici, dans l’appartement joliettain de ma sœur, au son de la machine à air climatisé, toutes portes fermées pour ne pas faire entrer l’air chaud et humide qui sévissait à l’extérieur. Toutes portes fermées, mais on entend quand même la circulation des voitures, des autobus, des camions et des motos. Je tiens compagnie à papa. C’est dire, pour ceux qui ne le sauraient pas, que papa habite chez Bibi. Bibi n’y étant pas, et papa n’étant pas à même de vivre seul, j’ai quitté mon mari pour une petite semaine.
J’ai fait la même chose l’an dernier, mais un peu plus tard, dans la dernière semaine du mois d’août. C’est lors de cette dernière semaine d’août que je m’étais déguisée en Serge Losique, comme en témoigne mon texte du jour 1 346 publié le 27 août 2015.
Il doit y avoir une erreur quelque part. Aurais-je écrit 305 textes en onze mois, obtenant ainsi une moyenne de 27,7 textes par mois ? Denauzier peut bien trouver que je passe beaucoup de temps à écrire ! Sans m’en être rendu compte, j’avais accumulé un méchant retard…
Je regarde la photo publiée au jour 1 346 et je constate que je me sens différente cette année. Je me sens moins extravertie, et plus encline, au contraire, à m’épancher en mode introspectif. Je ne sais pas si c’est une bonne ou une mauvaise chose. Je me sens moins excitée, plus réfléchie. Pour la création, jusqu’à un certain point, c’est une bonne chose. Je ne m’éparpille pas, je me concentre, je me consacre à mon activité préférée. Mais si cela signifie que j’ai moins d’entrain, ce n’est peut-être pas une bonne chose et mon activité préférée va finir par manquer de vitalité, d’élan, de souffle.
Quand je ne sais pas si je me sens bien ou pas bien, je me réfère à mes plus récentes créations sur toiles pour déceler ce qu’elles dégagent, selon ma théorie personnelle qu’elles sont le reflet de ce que je suis. J’aime beaucoup ma plus récente toile, qui apparaît ci-dessus. Elle dénote une maîtrise pas mal plus aboutie que ce dont j’étais capable il y a cinq six ans. Est-ce que ça veut dire pour autant que je me sens bien ? Pantoute. Ça veut dire qu’avec les années, j’ai un petit peu amélioré mes techniques, et développé une réflexion en arts plastiques. D’ailleurs. Il arrive que, se sentant très mal intérieurement, on crée divinement. Et que se sentant très bien intérieurement, on n’ait rien à exprimer d’autre que la sensation égale, étale, du bien-être. Ça donne des toiles trop tranquilles, comme l’aurait dit François.
Il n’en demeure pas moins, pour conclure quant à mon état, que j’aime accompagner papa, j’aime habiter le petit logement de ma sœur, j’aime entendre la circulation des véhicules, par contraste avec les meuglements de mes voisines les vaches que j’aime aussi, j’aime passer des journées très compartimentées selon lesquelles on mange à heures fixes, on marche sur le boulevard à heures fixes, on boit une bière à deux à heure fixe, on écoute les nouvelles à 17 heures. Entre toutes ces stations, j’écris et je me sens bien. Je viens de trouver ma réponse.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s