Jour 1 048

C'est moins idyllique dans la réalité que sur la photo. Quand je suis arrivée à l'abbaye hier, en voiture, je suis tombée sur deux gros autobus de touristes...

La version in situ est moins bucolique car il faut y ajouter les autobus de touristes…

On dirait que lorsque j’essaie d’intégrer une nouveauté dans ma vie, elle se case de peine et de misère dans mon horaire, qui est pourtant un horaire souple de retraitée. Mais je vais faire une petite rétrospective des événements récents, avant d’expliciter l’aspect ci-mentionné de peine et de misère.
J’ai attendu mon amie vingt minutes. D’abord à proximité de la salle de la réconciliation, c’est le nom de la salle qui sert aux confessions. Il ne s’agit donc pas d’un confessionnal dans lequel on s’agenouille, mais d’un endroit où il y a deux chaises. Une pour le moine, une pour la personne qui veut se confesser. Comme j’étais surprise de ne pas trouver mon amie déjà arrivée, je suis allée jusqu’à ouvrir la porte de la petite pièce, dans laquelle, pourtant, il faisait noir. Une dame y était assise, elle a levé la tête avec surprise quand elle a constaté que je n’étais pas le moine qu’elle attendait. Je me suis excusée et je suis allée attendre dehors, là où je risquais de faire moins de dégâts. Mon amie a fini par arriver. Elle s’était trompée d’endroit et m’attendait parmi les confiseries chocolatées du magasin.
Nous avons parlé, nous nous sommes enlacées, j’ai apprécié plus que tout me retrouver auprès d’une amie, et amie de longue date. Je me sentais avec elle comme si je réintégrais une famille d’autrefois. J’ai beau m’habituer sans problème à ma nouvelle vie de retraitée en région, il n’en demeure pas moins que je ne suis pas souvent en présence d’une personne sur laquelle je sais pouvoir me reposer, à laquelle je peux me confier, avec laquelle j’ai partagé des moments du passé. Dans ma nouvelle vie, en effet, je suis en présence, la plupart du temps, de gens que je ne connais pas depuis longtemps, à l’exception bien sûr des membres de ma famille que, somme toute, je ne vois que sporadiquement. Nous nous sommes promis de nous revoir, mon amie et moi, lorsque l’effervescence des activités de l’été sera chose du passé, donc en septembre.
Quand je suis revenue à la maison, mon mari m’a demandé si j’étais d’accord pour partir sans plus attendre en Abitibi, autrement dit pour partir le soir-même et non le lendemain matin. Je trouvais que c’était une bonne idée d’autant que je voyage mieux le soir que le matin très tôt. Je me suis donc précipitée pour faire mes bagages et nous avons fait la route jusqu’à Val-d’Or, laissant en plan toutes les choses de la maison qui traînaient et que nous avions envisagé de ranger avant de partir. N’avoir pas passé les deux heures exquises que j’ai passées avec mon amie, je n’aurais pas eu à me précipiter pour préparer mes bagages. C’est ce que je voulais dire, ci-haut, par de peine et de misère.
Toujours est-il qu’aujourd’hui j’ai traversé trois villes, Val-d’Or, où nous avons dormi, Amos, où nous avons rencontré un ami et où j’ai visité la cathédrale Ste-Thérèse-d’Avila et pris je l’espère de bonnes photos, et ce soir nous sommes à Lasarre, où j’écris en cette fin de journée après avoir barboté dans la piscine des amis de mon mari. Demain, les visites nous amènent à Rouyn. Vendredi, le camp de pêche du Témiscamingue, dans le bois, avec les bibittes, sans Internet.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s