Jour 1 065

À huit heures ce matin vendredi, un spécialiste les mesures est venu noter les grandeurs des fenêtres, en prévision, en ai-je assez parlé, de les changer. J’étais réveillée depuis six heures et demie et je lisais sur mon ordi les articles des journaux commentant la retrait de l’Angleterre de l’Union européenne. En fait, le spécialiste est arrivé un peu en avance. Comme c’est jour férié pour la St-Jean, c’est miraculeux sur les autoroutes, m’a-t-il dit, il n’y a personne ! J’ai trouvé qu’il prenait les mesures aussi rondement que les représentants précédents. Il a griffonné au verso des pages de la soumission quelques chiffres qu’il a accompagnés de lignes verticales pour la hauteur, et horizontales pour la largeur. On nous avait pourtant dit, lors de la rencontre avec le fournisseur, que les mesures allaient être prises très précisément. Bof. Pouf.
Quand il a vu les fenêtres, il m’a dit qu’elles avaient été installées selon la technique de l’insertion, là où les autres avant lui m’avaient dit qu’elles avaient été installées selon la technique dite brique à brique. Bof bof.
– Je peux me tromper, remarquez, a-t-il dit, constatant ma surprise.
Assez rapidement, il a fait le tour des fenêtres à changer, à l’intérieur et à l’extérieur, et il s’est dirigé vers moi, le bras déjà tendu pour me serrer la main. Aussitôt arrivé, aussitôt reparti.
– Avez-vous pris les mesures de la petite fenêtre sous l’escalier ?, ai-je voulu vérifier.
– Non. Elle fait partie de la soumission ?, a-t-il répondu en parcourant la soumission.
– Et avez-vous pris aussi les mesures de la porte patio ?, ai-je ajouté.
– Ah bon, elle aussi fait partie de la soumission ?
Bof pouf pouf.
Après, je suis allée donner la deuxième couche de teinture sur les plinthes de la grande chambre du rez-de-chaussée. Au moment où j’écris ce texte, j’ai fini. Cela m’a pris trois jours et demi. Le résultat est pas si pire. Vouloir bien faire, et être célibataire, je pourrais décaper et teindre deux encadrements de fenêtres et les plinthes de la salle à manger. Je pourrais faire plein de choses et je ne suis même pas certaine que cela améliorerait l’état général des lieux tellement tout y est décrépi, défraîchi, flétri.
Après la teinture, j’ai ramassé mes affaires et j’ai ramené dans le logement d’Emma un lampe torchère qui m’a aidée à moins m’arracher les yeux pendant le décapage. Je l’ai déposée sur son socle, sur le plancher de la cuisine, et je me suis dirigée sans tarder, tellement j’avais soif, vers l’évier me prendre un verre d’eau. La lampe s’est fracassée à peine avais-je le dos tourné. Le pied s’était dévissé du socle sans que je m’en rende compte. Bof pouf paf.
J’ai tout ramassé au balai, et n’ai pu terminer à l’aspirateur car il est dans le coffre de ma voiture pour réparation. Bof pouf bof. Tout cela m’amène à une seule et même conclusion : il est temps que je rentre à la maison !

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Jour 1 065

  1. Jacques Richer dit :

    Pauvre toi… Si tu n’es pas trop pressée pour le remplacement des portes et fenêtres, tu pourrais contacter les gens de Diligent Construction Inc (info@diligentconstruction.com). La compagnie appartient à mon neveu Mathieu Richer. C’est une toute petite compagnie, qui se spécialise dans la rénovation de maisons et de blocs à appartements, pas la construction de maisons neuves. Et ils ont un expert en portes et fenêtres dans leur groupe, très expérimenté (son père avait une usine où il en fabriquait). Ils sont présentement en train de refaire tout l’extérieur de notre maison: nouvelle isolation des murs, nouvelles portes, nouvelles fenêtres. Ils sont habitués à faire face aux surprises. Notre maison en contenait plusieurs bonnes (en commençant par plusieurs nids de guêpes et un gros nid de fourmis charpentières!). Ils travaillent dans et autour de Montréal (Longueuil, Laval, etc).

    Désolé pour la mort de ta lampe torchère. Nous nous en somme acheté une, récemment.. un petit bijou de simplicité, de sobriété, et d’efficacité (toutes les lumières sont orientables). J’en rêvais depuis longtemps (surtout de la lampe de lecture qui lui est attachée). À LEDs, mais à intensité variable. Confortable. Belle couleur de lumière (pas trop bleue). Peut-être pas idéale sur un chantier de rénovation, par contre.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s