Jour 1 084

Demain 18 heures nous allons participer à un événement musical, mon mari, ma fille et moi. Des amis quittent un grand appartement qu’ils ont habité treize ans dans notre quartier de Notre-Dame-de-Grâce. Ils sont musiciens et jouent essentiellement la musique du folklore irlandais. Quand on entre dans leur maison, on est accueilli par un enfant qui joue du pipeau, un autre de la lyre, un autre du violon. Je pense que le père joue de la flûte et la mère une sorte d’accordéon. Ils se réunissent souvent tous les cinq et jouent pendant des heures. Je me suis souvent demandé comment le plus jeune pouvait se coucher si tard car il arrive qu’ils jouent jusqu’à minuit passé. Je le sais parce qu’ils partagent notre ruelle et nous les entendons jouer, en été, quand tout le monde meurt de chaleur et que les portes sont ouvertes pour obtenir un minimum de courants d’air.
Une fois par année, en mai, célébrant je ne sais quel anniversaire, nos amis organisent devant leur maison, sur un tout petit terrain, une rencontre de leur groupe. Ils sont une bonne vingtaine de musiciens, de tous les âges et de tous les styles. Arrive qui veut, quand il le peut, en fonction de son moyen de transport. Chaque nouvel arrivé se joint au groupe pour improviser sur des airs qui leur sont familiers. L’an dernier, j’étais allée les écouter une petite demi-heure, me tenant debout sur le trottoir parmi d’autres spectateurs piétons qui passaient par là. J’avais trouvé charmante la vieille dame qui jouait de la flûte et qui, s’arrêtant de jouer, déposait sa flûte pour prendre à la place son tricot et tricoter au sein du groupe. Je ne sais pas si c’est parce qu’elle manquait de souffle, ou de résistance, mais après avoir tricoté quelques lignes elle déposait son tricot et reprenait sa flûte.
Ces gens quittent Montréal pour aller visiter la planète pendant les deux prochaines années, sac au dos. J’exagère, avec la planète. Je sais qu’ils séjourneront la première année dans quatre pays d’Europe. Mais pour la deuxième année je ne sais pas où ils envisagent se retrouver. Ces voisins organisent donc demain une dernière rencontre avec leurs amis musiciens pour le plaisir de jouer avec eux, bien sûr, et aussi pour transmettre de bonnes vibrations à la maison, m’ont-ils expliqué, de manière à ce qu’elle s’avère accueillante pour les prochains locataires.
Cette manière d’approcher la musique est complètement différente de celle, basée sur la performance, le brio, la virtuosité, qui prévaut dans plusieurs milieux de formation artistique. Quelques membres du groupe sont multi-instrumentistes. Quand une partie de violon se met à manquer, celui qui jouait de la flûte la dépose devant lui sur un trépied et joue du violon pour combler la partie manquante jusqu’à ce qu’il soit préférable qu’il revienne à sa flûte. Les flûtistes jouent bien entendu plusieurs sortes de flûtes, des courbées, des longues, des métalliques, des noires en ébène, etc.
Les amis m’ont également informée que nous sommes invités, les spectateurs, à formuler un vœu lors de leur performance, à le formuler intérieurement, je veux dire, et qu’il va se réaliser si nous écoutons la musique avec un cœur d’enfant. J’ai hâte de vérifier si mon vœu va se réaliser, et donc si j’ai un cœur d’enfant.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Jour 1 084

  1. Jacques Richer dit :

    Je ne serais pas surpris que dans la musique écrite irlandaise, le symbole pour remplir une mesure de 4 temps d’un silence ressemble à des aiguilles à tricoter. La dame au tricot serait alors simplement en train d’exécuter sa partition (de mémoire, bien sûr) comme il se devrait.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s