Jour 1 132

J’ai rêvé que je décidais de vivre en couple avec Jacques-Yvan. J’imagine que j’ai rêvé ça en partie parce que les gens que je côtoie pour l’organisation du conventum sont encore en couple après trente, trente-cinq ans, pour la majorité d’entre eux. Je les envie et je me rends compte à quel point mon parcours a été pour le moins plus complexe.
– Tu ne devrais pas les envier, me dit pour sa part Denauzier, en ayant raison, tu es faite autrement.
J’étais en train de nettoyer une vitre ou une surface quelconque, dans mon rêve, et, maniant le chiffon, je me disais qu’au lieu de quitter le père de ma fille, je devrais faire le choix de rester avec lui. L’histoire ne dit pas si nous étions déjà séparés. Je faisais ce choix pour valoriser la stabilité et continuer de m’investir dans mon projet de vie initial auprès des gens que j’aime, à savoir mes deux beaux-fils, ma chère fille, Jacques-Yvan, et une bonne partie des relations qui gravitent autour de sa famille. Je faisais ce choix aussi, et fidèle à la personne que je suis et à la manière dont je pense, pour fonctionner à rebrousse-poil du sens commun. Je me disais presque, dans ma tête :
– Ça ne marche pas entre nous deux ? J’ai tout essayé ? Ce n’est pas une raison pour nous séparer ! J’opte pour l’approche contraire, je reste !
Un peu comme quelqu’un qui, sur le bord de la faillite, décide de s’acheter un véhicule neuf. Ou quelqu’un qui, n’en pouvant plus, se fait dire par une liseuse de bonne aventure que sa vie va changer dans huit mois, et qui décide d’y croire. Le véhicule neuf peut changer le regard d’autrui sur soi et influencer le regard de soi sur soi-même. Si on sait utiliser positivement ce changement de point de vue, je pense qu’il peut être le point de départ d’une transformation qui peut nous sortir du pétrin. Je pense aussi que la liseuse peut donner espoir à la personne découragée, l’inciter à moduler ses perceptions, qui auront l’effet d’ouvrir ses horizons et d’amener la personne découragée à une transformation réelle, effectuée par elle !
Je rêve à l’occasion à Jacques-Yvan, et comme nous nous sommes vus récemment, je ne suis pas surprise d’avoir rêvé à lui. Nous étions assis tous les trois un à côté de l’autre à St-Lambert dimanche dernier, Denauzier, Jacques-Yvan et moi, pour entendre Emma jouer ses solos dans Sheherazade à la flûte et au piccolo. Comme nous sommes arrivés un peu en avance, Denauzier et moi, nous avons acheté nos billets parmi les premiers. Jacques-Yvan, lui, est arrivé en dernier. Quand il s’est présenté à la jeune fille qui vendait les billets, il n’y en avait plus ! Dans son trouble, il est venu nous voir, pour nous demander si nous avions des billets. Finalement, les choses se sont arrangées, il a suffi d’ajouter des chaises dans le fond de la salle, ce qui fut fait en deux temps trois mouvements.
– Est-ce que je devrais lui offrir la place vide à côté de moi ?, ai-je demandé à Denauzier, constatant qu’il y avait une place vide alors qu’à peu près tout le monde était entré.
Au moment où je formulais ma question, Jacques-Yvan est arrivé dans la salle, il a vu à quel point les chaises ajoutées étaient mal placées, il a interprété mon regard vers Denauzier comme un regard tourné vers lui, il a hésité, pour finalement s’asseoir avec nous.
Au final, c’est Emma, qui nous faisait face, qui en a profité :
– C’était chouette maman, m’a-t-elle dit, de vous voir assis ensemble tous les trois ! Je vais vous inviter cet été pour Led Zeppelin.
– Led Zeppelin ?, ai-je demandé.
– Oui, je vais jouer de la flûte dans un orchestre qui recrée la musique du groupe. Je viens d’apprendre que j’ai le contrat et que, même, je serai payée ! Vous viendrez tous les trois.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s