Jour 1 174

1918, USA --- The modernist writer, poet and literary critic Ezra Pound. --- Image by © E.O. Hoppé/CORBIS

1918, USA — The modernist writer, poet and literary critic Ezra Pound. — Image by © E.O. Hoppé/CORBIS

Pour Ezra Pound, j’ai tourné les coins pas mal rond. Il s’est retrouvé en institut psychiatrique parce que les Américains ne savaient pas quoi faire de lui, à la fin de la deuxième guerre en 1945. Plutôt que de le juger pour ses propos et actions antisémites et antiaméricaines, ils l’ont déclaré fou et envoyé en institut psychiatrique, où il est resté semble-t-il pendant treize ans. Cela nous amène en 1958, je n’étais pas encore née. Des États-Unis où il a purgé sa pseudo folie, il est retourné en Italie. Il est écrit dans mes sources Wiki qu’il y a retrouvé en 1961 une des deux femmes de son trio amoureux d’avant la guerre, une prénommée Olga, avec laquelle il a poursuivi sa vie jusqu’à sa mort en 1972, il était alors âgé de 87 ans. La particularité de son parcours qui m’intéresse le plus est la suivante : entre le moment où il retrouve Olga en 1961 et sa mort en 1972, il est écrit dans mes sources qu’il n’a pas prononcé un seul mot, sauf pour accorder un entretien à Pier Paolo Pasolini. Il a fait vœu de silence. D’autres sources cependant font allusion à son sens de la répartie lors d’entretiens qui auraient eu lieu à la fin de la vie d’Ezra…
Cela me fait penser au peintre Serge Lemoyne qui n’a peint qu’en trois couleurs pendant dix ans, en bleu blanc rouge, les couleurs des Canadiens de Montréal.
Sur la photo ci-contre, Ezra Pound a un regard tellement déterminé qu’il me semble impossible qu’il soit devenu fou. Là où ses valeurs m’intéressent également, au plus haut point, c’est lorsque je tombe sur le texte suivant : « Il considérait que la seule vraie religion était la révélation faite dans les arts. » Prise hors contexte comme je le fais, la phrase ne veut pas dire grand-chose, mais c’est agréable à lire et ça m’inspire ! En tout cas l’homme est très beau, il a 33 ans sur la photo. Il y a aussi une chose qui me surprend de ce que je lis à son propos : entre 1900 et 1905 –il n’avait que 15 ans en 1900–, il a étudié la littérature comparée dans une université de Pennsylvanie. Or, je pensais que la littérature comparée était une invention d’intello des années cinquante, je ne sais pas pourquoi. Ezra Pound était un érudit excessivement brillant. Il a étudié le chinois et le japonais, composé deux opéras et de la musique pour violon solo, il a développé une pensée politique et économique complexe et … écrit son œuvre majeure, des chants épiques, sur des kilomètres de papier de toilette lorsqu’il était interné.
Avec tout ça, je suis sur le point de terminer Paris est une fête et je me rends compte que les textes de ce recueil ont été écrits il y a presque cent ans puisqu’ils relatent des moments de la vie parisienne de Hemingway entre 1921 et 1929. Je me rends compte aussi qu’encore une fois j’ai été excessive : je me retrouve avec plusieurs Folio à lire d’Ernest Hemingway et je ne suis pas certaine d’être séduite par son style et ses propos. Les phrases sont longues et s’étirent à force de conjonctions de coordination : je me levais et je marchais et je disais à Hadley et notre fils nous regardait et ci et ça… Il y a une histoire de style là-dessous que je ne décode pas bien. Je vais attaquer ensuite Le vieil homme et la mer, avant d’entreprendre les textes plus costauds dont Pour qui sonne le glas.
Je vais peut-être intercaler un Tremblay dans ma série Hemingway, j’ai acheté La traversée du malheur, dernier tome de la diaspora des Desrosiers qui compte neuf livres, autrement dit je commence par le dernier, et espère lire les huit précédents à l’envers, un coup partie.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s