Jour 1 470

Hier soir j’ai vu le film Whiplash au ciné-répertoire. Je dirais que c’est un film sur le dépassement de soi sur les plans physique et psychologique. C’est l’histoire d’un jeune homme de 19 ans qui veut devenir l’un des plus grands percussionnistes de jazz de l’humanité. Il a, plus que moi, la foi. Il a foi en lui-même d’abord, foi en ses capacités, foi en l’atteinte de ses objectifs, foi en la reconnaissance du public. Quatre sortes de foi. Dès les premières images, j’ai été dérangée par la ressemblance qu’a le jeune homme avec Justin Trudeau, mais au bout d’un moment le dérangement s’est estompé. L’acteur, Miles Teller, a des cicatrices au visage que Justin n’a pas. Cela a suffi à me faire oublier l’homme politique. J’ai ressenti un titillement de jalousie, le film n’en était encore qu’à ses débuts, par rapport à la foi. Comment ça se fait que ce jeune homme l’a tant que ça, la foi, me suis-je demandé, et que moi je ne l’ai pas ? Comment ça se fait qu’il accepte d’être traité comme un être abject par le prof cruel ? Mais, surtout, comment ça se fait que sa détermination et sa passion le font passer outre les cruautés de l’abjection ? À quelques moments, dans le déroulement de l’action, Andrew, c’est le nom du personnage, doit faire des choix. Ce sont, au-delà des séquences portant sur la performance musicale en tant que telle, les moments du film qui m’ont le plus plu. À la base, le film est construit sur le choix d’Andrew de devenir le musicien le plus performant de sa catégorie. Une fois ce choix bien installé dans le récit, Andrew fait le choix de ne pas avoir de petite amie. Il vient à peine d’entamer une relation avec Nicole qu’il s’en rétracte car il n’aurait pas le temps de s’occuper d’elle, lui explique-t-il, et elle serait contrariée qu’il pense tout le temps à ses percussions. Quand les choses tournent mal, il se fait approcher par la direction du conservatoire pour porter plainte contre les méthodes abusives du prof. Au terme de quelques secondes d’intense réflexion –Andrew est en train de faire un choix–, il porte plainte. Le prof est congédié. Andrew tente alors de renouer avec Nicole. Elle n’est plus libre. Qui va à la chasse perd sa place. Andrew rencontre ensuite le prof, bien sûr c’est arrangé avec le gars des vues, dans un bar, un soir. Au lieu d’engueuler les élèves de son band comme on le voit faire tout le long du film, le prof, dans le bar, se tient tranquille et joue du piano. Bien entendu les deux hommes se retrouvent devant un verre, on peut penser que c’est l’entracte pour le prof pianiste. D’une chose à l’autre, Andrew se fait proposer de faire partie d’un autre band que dirige le prof depuis qu’il a perdu son poste au conservatoire. Andrew prend le week-end pour y penser –pour faire un choix. Il accepte. Le restant du film, truffé quand même d’embûches cruelles, parce que le prof a peut-être changé de band mais il n’a pas changé de méthode, est la concrétisation du choix d’Andrew. Il s’affirme en effet, dans la scène finale du film, comme étant l’un des meilleurs musiciens de sa catégorie. Ce faisant, il reçoit un sourire de la part du prof. Une chose est sûre, la méthode du prof n’aurait pas fonctionné avec moi. Je me serais anéantie à la première méchanceté. J’aurais roulé sur ma chaise, pour ceux qui se souviennent de mon rêve, jusqu’à ma collègue pour m’écraser et mourir contre son dos.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s