Badouzienne 1

Hier soir je pensais qu’il s’agissait des Vosgiennes.
– Connais-tu ça, une Vosgienne ?, ai-je demandé à mon mari. Ce serait une esquisse, un instant d’observation, un croquis, quelque chose dans ce sens-là.
– Non, a-t-il répondu.
– Je vais vérifier sur mon téléphone, ai-je dit en tapant le mot de ma recherche. Oh ! J’obtiens une sorte de vache, ai-je constaté, originaire de la région des Vosges, bien entendu. Voyons voir plus bas, des fois qu’il y aurait un autre sens.
Que je n’ai pas trouvé.

Ce matin j’ai réalisé que je cherchais les Gnossiennes, qui sont une invention, tant lexicalement que musicalement, d’Érik Satie. Le mot s’inspire de gnôsis en ancien grec, qui signifie « connaissance ». Il s’agit de pièces pour piano seul dont le rythme est lent, des pièces qui incitent à la méditation, au recueillement. Érik Satie les aurait écrites alors qu’il s’intéressait à une certaine forme de vie mystique. Un musicologue a qualifié les Gnossiennes de danses immobiles. Érik Satie en a composé sept, sur une période de huit ans, attribuant à chacune un simple numéro, Gnossienne 1, 2, 3…

Cela a suffi à me convaincre que j’allais dorénavant désigner mes textes comme étant des Badouziennes. Maintenant que mon compte à rebours est terminé, je ne désire plus intituler mes textes avec le mot Jour accompagné d’une numérotation décroissante. J’ai pensé utiliser le mot Article –assorti d’une numérotation croissante–, comme si j’étais une journaliste, mais cela ne m’inspire pas, d’autant que le mot peut faire penser à un article à vendre sur quelque MarketPlace.

Badouzienne me convient mieux. Ce n’est pas du tout impersonnel, donc c’est très personnel, ça rime avec Gnossienne, c’est féminin, et dans les deux cas, celui des Badouziennes naissantes et des Gnossiennes anciennes, il existe(ra) une suite numérotée. En prime, en arrangeant les choses un peu à ma façon, la Badouzienne a en commun avec la Gnossienne de s’apparenter à une sorte d’observation, un temps d’arrêt, une immobilité dans le temps. C’est ce que je fais quand j’écris, je fixe une pensée, je lui attribue une forme de pérennité.
Je trouve ça parfait.

J’ai modifié un peu l’aspect de mon blogue. Je pourrais le transformer davantage, bien sûr, mais une ergonomie différente m’occasionnera des difficultés de compréhension informatique, ici et là, alors je reporte à plus tard. Je procrastine. Je me dis que ma fille pourrait peut-être m’aider un jour, car quand on étudie l’intelligence artificielle on comprend aisément les principes de la programmation grand public ?

Au moins j’ai retiré mon bandeau décoratif –qui reproduit un extrait d’une toile que Bibi m’a achetée il y a déjà un bon moment. Ce cher bandeau a tenu le coup pendant dix ans ! J’ai choisi de faire apparaître à sa place une image aléatoire offerte par WordPress, sauf lorsque je publierai spécifiquement une photo, comme c’est le cas aujourd’hui avec un extrait de la partition d’une Gnossienne. Le problème, pour le lecteur, sera de savoir si la photo a été mise en ligne de façon volontaire par ma personne, ou si elle accompagne mon texte par le plus pur hasard.

Je remarque enfin que j’ai tendance à vouloir atteindre les 500 mots, c’est devenu un format « confortable », à force de m’y conformer, cela va peut-être changer progressivement.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans Badouziennes. Mettre ce permalien en signet.

4 réponses à Badouzienne 1

  1. CLaude Lemieux dit :

    Je suis content de te retrouver.

    J’aime

  2. Lyse Latraverse dit :

    Super tu continue à écrire! Sinon je me serais ennuyée de tes textes, longue vie à ton écriture charmante et apaisante🙏

    J’aime

Répondre à CLaude Lemieux Annuler la réponse

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s