Jour 85

Nous allons garder notre petite-fille pendant quelque deux semaines. Elle arrive en fin d’après-midi. Je ne sais pas si, ce faisant, nous enfreignons les règles gouvernementales d’une personne, une bulle, une zone rouge ou orange, dans la nécessaire distanciation, d’autant qu’on parle depuis peu d’une souche de la bibitte, en Europe, qui serait encore plus contagieuse que la première, et qui va probablement se rendre jusqu’ici, etc. Nous allons vivre avec une petite fille de cinq ans, à trois dans la bulle plutôt qu’à deux, et je n’en dis (écris) pas davantage.

Cela signifie que je n’écrirai pas fort d’ici la prochaine année 2021. Il me restera quatre mois, le premier janvier prochain, pour venir à bout de 84 textes. Cela représente exactement 21 textes par mois. Quand même. Le retard, car j’en ai accusé au cours de l’été dernier mais je l’ai presque rattrapé, aurait pu être plus catastrophique.

Au début de mon défi, en 2011, j’aurais pensé, honnêtement, qu’il n’y a rien là, écrire 21 textes par mois, en somme cela revient à 5.25 textes par semaine, un ou presque par journée travaillée à l’université, du lundi au vendredi.

Aujourd’hui, je ne sais pas si c’est affaire d’âge, de neurones moins alertes, d’énergie déclinante, de contraintes plus nombreuses qu’auparavant, d’un horaire certainement plus changeant que lorsque je travaillais, aujourd’hui, donc, je crains que ça ne s’avère un peu intense, respecter le délai que je me suis fixé et qui consiste à être rendue au texte zéro le 30 avril 2021. Écrire trois textes par jour, par exemple, pour atténuer le retard qui me pèse, requiert plus d’effort, il me semble.

Je dois dire que j’écris mieux, que je suis plus concentrée lorsque je suis seule à la maison, or ça n’arrive pas souvent. En ce moment je le suis, puisque mari est parti chercher la petite à Mont-Laurier. Je le suis, donc j’écris. J’écris en constatant, au fur et à mesure que les heures passent, que je risque de mettre une croix sur la période Décarcassement de ma journée, pas de côte et de cardio en perspective, à moins que je délaisse le projet de préparation de repas à l’avance, or c’est bien pratique cette forme d’avance quand s’ajoute une jeune bouche à nourrir.

Je crois, aussi, que je suis devenue plus friande de farniente, en compagnie de Michel Legrand à la télévision, ou des acteurs de la série française 10%, une coupe de vin rouge pas tellement loin, tant qu’à profiter de la vie. Quand j’étais encore active sur le marché de l’emploi, il y avait très peu d’écart de conduite et de rendement dans mon organisation quotidienne. Je vivais à la dure, de façon spartiate, quand j’y pense, avec le recul.

Toujours est-il que je veux en venir à ceci : j’ai eu l’autre soir une idée de génie qui risque peut-être de se concrétiser. Quand j’aurai écrit le texte du Jour 1, je vais me lancer dans la réécriture de l’ensemble de mes textes, m’inspirant en cela des Essais constamment remaniés de Montaigne, rien de moins. Je vais commencer avec le premier texte, celui du Jour 2 200, et je vais ainsi redécliner ma série pour un autre dix ans. J’aurai 71 ans à la fin de l’exercice. L’exercice, cependant, risque de ne pas me prendre autant de temps. Certains textes, je pense, sont suffisamment bien écrits pour ne pas nécessiter une réécriture. Mais d’autres sont incompréhensibles, même pour moi qui en suis l’auteure. En tout cas. Je caresse cette idée, ces derniers temps.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s