Jour 305

tarot

Quelques cartes du Tarot.

Je participais jeudi soir dernier à un événement bénéfice à Montréal. Une cartomancienne était sur place qui lisait les cartes du Tarot. Je lui ai donné vingt dollars pour une consultation de cinq minutes. Ce fut mon don. J’ai d’abord pigé cinq cartes. Rapidement, elle en a mis deux de côté en me disant qu’elles étaient reliées au passé et qu’il fallait oublier, ne pas s’accrocher, lâcher prise. Elle s’est concentrée sur les trois autres cartes.
– Vous êtes une manuelle. Il y a des choses que vous faites de vos mains qui sont d’une grande importance pour vous, a-t-elle dit. Des choses comme la peinture, le jardinage ?
– Ce sont mes deux activités principales, ai-je répondu, excitée que cela commence si bien. Je jardine en été, j’essaie d’embellir la propriété, et je peins depuis une quinzaine d’années mais il n’y a rien de ce que je peins qui soit intéressant. Je barbouille en essayant vainement de surmonter mes incapacités techniques.
– J’écris aussi, me suis-je ravisée, en imitant sur la surface de la table qui me séparait de la dame le mouvement des doigts qui tapent sur un clavier. C’est encore plus important pour moi d’écrire que de peindre. Mais encore là, je ne peux pas dire que j’écris des choses intéressan
– Vous ne devez jamais cesser de vous adonner à ces choses qui vous plaisent, m’a-t-elle interrompue, elles sont vitales pour votre équilibre.
– Je vois que vous traversez une période qui ne vous satisfait pas tellement, a-t-elle enchaîné.
Je me suis rapprochée de la table, sur ces mots, impatiente de découvrir si cette période qui en est une de vacuité en effet, je trouve, allait me conduire vers un temps fort, un événement signifiant. Comme je ne disposais que de cinq minutes, je ne me suis pas lancée dans mon interprétation de ce qui me semble causer ce sentiment de vide. En gros, pour le bénéfice de mes lecteurs, je préciserai ici que ce sentiment me semble prendre naissance dans ma non-chirurgie, pour un ensemble de raisons que je ne détaillerai pas ici.
– Vous ne pouvez pas dire plus juste !, ai-je à nouveau lancé, comme s’il était essentiel que j’encourage la dame, que je lui fasse sentir qu’elle visait en plein dans le mille, pour la flatter.
– Vous êtes dans une période de transition, a-t-elle ajouté. Pendant cette période, vous avez l’impression qu’il ne se passe rien, mais vous engrangez, vous accumulez, vous vous préparez. Vous êtes un peu comme l’enfant qui passe plusieurs mois sans grandir et qui se met à pousser de dix centimètres dans le temps de le dire.
– Où va me conduire cette poussée de croissance ?, ai-je demandé, pleine d’espoir –et fière de mon sens de la répartie.
– Vous allez trouver, a-t-elle mystérieusement répondu. Pigez une autre carte, a-t-elle enchaîné, espérant peut-être tomber sur un indice qui allait assouvir ma faim.
– Je vois même de l’argent…, a-t-elle mentionné pendant que je pigeais la carte supplémentaire.
J’ai pris la carte, je l’ai tournée. C’était, j’imagine, une carte associée au gain, à la richesse, puisque la dame a conclu ainsi notre entretien :
– Vous voyez ? De l’argent vous attend qui ne saurait tarder.
Je me suis levée en remerciant la dame, et en pensant malgré moi qu’elle avait probablement vu, dans ses cartes, l’argent que venait de m’acheminer la Lufthansa, autrement dit de l’argent reçu et non à recevoir !

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s