Jour 529

biscuitsEmportePièceJe prends de l’avance en prévision des fêtes de Noël. Avant-hier, j’ai fabriqué de la pâte à biscuits au pain d’épice. Pour obtenir une saveur significative, j’ai utilisé de la racine de gingembre râpée à la place de la poudre, et j’ai opté pour du poivre de cayenne en bonus. La recette suggère d’étendre la pâte avec un rouleau, après l’avoir réfrigérée au moins trois heures, et de la tailler avec des emporte-pièces. Si les emporte-pièces représentent des petits bonhommes, on peut les décorer avec un mélange d’eau et de sucre à glacer. Ça prend une douille, par exemple, pour la décoration. On peut ainsi mettre des colliers de perles aux biscuits féminins, ou encore des cols claudine, et des moustaches aux biscuits masculins, ou encore des cravates. Comme l’orientation sexuelle est moins cloisonnée qu’autrefois, on peut aussi décorer un même biscuit avec un collier de perles et une moustache, ou un col claudine et une cravate. Plus on décore le biscuit, cependant, plus il est sucré.
Me connaissant, je sais que je n’aurai pas la patience de me lancer dans la taille, au moyen d’emporte-pièces, de la pâte aplatie au rouleau. Je l’aurais si Emmanuelle me le demandait. Mais toute seule je ne l’ai pas. Alors j’ai façonné la pâte en forme de quatre gros boudins, je les ai mis chacun sous pellicule plastique, et je les ai congelés. Je vais me contenter, quand Noël sera à nos portes, de décongeler les boudins, de les trancher, et cela va donner des biscuits en forme de rondelles. Des biscuits comme des tranches de salami.
Ma cousine m’a appelée hier et nous avons convenu, toujours en prévision du souper de Noël, de faire des beignes. Nous allons utiliser la recette de ma grand-mère Yvette, écrite de sa main. Bibi, la détentrice de la recette, notre archiviste familiale, voulait la retranscrire et me la donner, mais je lui ai dit que j’allais plutôt la photographier avec mon téléphone cellulaire, histoire de conserver en souvenir et la recette et la graphie de ma marraine, car Yvette était ma marraine.
Donc, je peux déjà compter sur des biscuits déjà préparés, et compter éventuellement sur des beignes qui seraient confectionnés peut-être la semaine prochaine.
Hier, je me suis laissé tenter par des sablés salés au pesto. À la SAQ de Val d’Or, lorsque nous y sommes allés il y a quelques jours, le caissier nous a donné une revue dans laquelle se trouvent des recettes de Noël et les vins qui accompagnent merveilleusement ces recettes. Comme j’ai déposé la revue, avec d’autres, à proximité de la cuvette, dans la salle de bains du bas, celle où il fait sombre et où se trouve ma toile qui nous observe pendant les quelques minutes d’intimité que l’on s’accorde dans une journée, il était à peu près écrit dans le ciel que j’allais consulter ces recettes et avoir envie de les essayer. Au moment où j’écris ces lignes, non seulement quatre gros boudins de pâte à biscuits sont au congélateur, mais aussi trois pavés de pâte de sablés salés tirés de ladite revue.
Au moment où j’écris ces lignes, en outre, des fèves au lard façon Denauzier sont en train de cuire dans la mijoteuse.
Je vais tenter demain une recette de pâté de foie de volaille au porto, qui serait idéale, d’après la même revue, sur les sablés salés. Je pense qu’un tel pâté se congèle mal, alors si la recette nous séduit, il faudra prévoir la préparer à quelques jours du souper de Noël.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s