Jour 692

Je suis plus à l’aise et plus facile à suivre quand je m’exprime de manière non philosophique en détaillant les petits événements de ma vie. Alors, allons-y gaiement.
Vendredi soir, je me suis rendue chez les Pattes pour un souper qui en était à sa deuxième édition. Les Pattes a eu l’idée de nous réunir l’an dernier, les quatre frères et sœurs autour d’un repas, car ça n’arrive jamais que nous ne soyons que nous quatre. Je trouve l’idée géniale. La deuxième édition avait lieu vendredi dernier. Pour respecter un tant soit peu mon mode de vie cétogène, je suis arrivée chez frérot avec une casserole de soupe au céleri-rave fait avec du bouillon d’os, avec de la roquette (ça, c’est pour l’aspect vitamine K et non cétogène), de la vinaigrette au tahini pour accompagner la roquette, et avec un pouding au chocolat –dont l’aspect gélatineux est obtenu avec des graines de chia. À la place du chocolat, et cela n’a rien à voir avec l’approche cétogène, c’est une fantaisie de ma part, j’ai remplacé la poudre de cacao de la recette par de la poudre de caroube.
– Je ne sais pas si c’est parce que je suis malade, a dit Bibi à la première cuillerée de mon pouding, mais je ne suis pas capable de me mettre ça dans la bouche.
Elle a même exprimé une petite moue de dégoût. C’est vrai qu’elle traîne une grippe.
– Moi non plus !, s’est empressé d’ajouter Swiff qui était soulagé de ne pas être le seul à ne pas aimer ça.
– Je n’y goûterai pas, a alors décidé les Pattes.
Au final, et en me régalant, j’ai mangé les trois parts des trois bols !
Des tartelettes achetées au IGA complétaient la partie dessert, alors ce n’était pas catastrophique que le pouding ne plaise pas.
Pour la soupe au céleri-rave, on a dit que c’était bon mais le potage aux poireaux a été davantage apprécié. Nous avions en effet deux potages différents à savourer, le mien et celui des Pattes (acheté chez un traiteur). Deux sortes de salade aussi, la mienne et celle, César, des Pattes. De la lasagne délicieuse en plat principal (encore traiteur). Les pâtes sont à proscrire chez les cétogènes, mais j’en ai pris quand même un peu, de toute façon je n’ai pas à être cétogène à 100% en tout temps, ma vie n’en dépend pas. J’essaie de l’être le plus souvent possible, pour le plaisir et pour ma santé. Avec Denauzier, je le suis de surcroît pour l’aider à contrôler son poids.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Jour 692

  1. Ping : Jour 493 | Les productions Badouz

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s