Jour 912

Saperlipopette ! Notre ami DSK ! Il arrive en deuxième résultat de ma recherche Homme grec, probablement parce qu'il est intervenu pour tenter de résoudre les problèmes de la dette grecque ?

Saperlipopette ! Notre ami DSK ! Il arrive en deuxième résultat de ma recherche Homme grec, probablement parce qu’il est intervenu pour tenter de résoudre les problèmes de la dette grecque ?

D’autres questions encore se manifestaient dans mon rêve : est-ce que j’allais m’en tenir au pastel gras tel qu’initialement prévu ? Est-ce que j’allais avoir besoin d’aide compte tenu que je multipliais le travail par quatre ? Est-ce que ma santé allait tenir le coup ?
Je me dirigeais ensuite vers le fond d’un restaurant dont un homme grec était le propriétaire. C’est lors de mon déplacement vers ce restaurant, par ailleurs animé, que mon rêve devenait agréable. Je dirais que mon rêve devenait agréable pour la seule et unique raison que j’arrêtais de me tracasser avec mille considérations artistiques. Je marchais, légère, sur le trottoir, c’était l’été, je n’en demandais pas plus. Je me laissais porter.
Je découvrais vite que l’homme grec était sensuel. À peine étais-je installée pour dessiner sur mon grand papier, à une table qu’il y avait de libre dans sa salle à manger, qu’il faisait courir ses mains, délicieusement chaudes, sur moi.
– Vais-je être capable de travailler ainsi caressée ?, me demandais-je.
– J’aimerais pouvoir le faire, me disais-je aussitôt, mais notre homme va certainement vouloir que je ne m’en tienne pas qu’au dessin.
Certaines questions –encore des questions !– s’imposent à mon esprit quand je repense à mon rêve. Pourquoi Bibi ? Pourquoi un lit d’hôpital ? Pourquoi un lit d’hôpital alors qu’il n’y a personne de malade ? Pourquoi faire le projet en quadruple ?
Sans réfléchir, voici les réponses qui me viennent à l’esprit. D’abord le chiffre quatre : nous sommes quatre enfants. J’ai deux frères et une sœur. Aurais-je voulu offrir un dessin à chacun d’entre nous –me réservant le plus raté ? Ça m’étonnerait, parce que je sais que ma pratique artistique n’est pas populaire au sein des membres de ma famille. Leur donner un dessin les oblige à le ranger/cacher quelque part.
Bibi peut-elle être présente dans mon rêve sur la seule base qu’elle a téléphoné hier soir et que, de ce fait, j’ai été en contact avec elle en pensée –c’est Denauzier qui lui a parlé– peu avant mon sommeil ?
J’aurais besoin du coup de pouce de Mélina !
Une chose est sûre, Bibi n’est pas du genre à s’extasier pour les figures extraterrestres en plastique qui ont défilé dans mon rêve. Moi non plus.
Le lit d’hôpital pourrait être associé au fait que je suis malade, tout simplement ?
Les caresses de l’homme grec me font bien sûr penser à celles de mon mari…
Je retiens enfin de mon rêve une nette opposition entre l’intellect et le sensuel. L’incertitude qui m’habite et qui se manifeste par une tralée de questions, en première partie du rêve, n’est pas agréable. Je me demande si je vais être capable de réussir mon défi, je me demande comment je vais contourner les difficultés, je me demande si les manières que je vais utiliser pour contourner les difficultés vont s’avérer efficaces, je me demande si je vais manquer de temps, si je vais avoir la force de passer à travers, etc. Je ne me laisse pas aller ! Je suis prisonnière de ma tête ! En revanche, quand je me mets à ne plus réfléchir et à faire semblant de dessiner, ni plus ni moins, pendant que l’homme grec me réchauffe de ses mains, je suis au paradis. Il est intéressant de noter, et je m’arrête ici, que ce n’est pas ma volonté qui m’amène à stopper les questions, ce sont les mains chaudes et leurs caresses délicieuses qui les envoient au second plan.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s