Jour 1 036

L’écriture ces prochaines semaines ne sera pas quotidienne. C’est un peu la raison pour laquelle j’ai profité de mon séjour chez Bibi, accompagnant papa, pour prendre de l’avance, allant jusqu’à écrire trois textes une même journée. Après une belle semaine joliettaine, je retourne à St-Jean-de-Matha aujourd’hui, où est arrivé de l’Abitibi pendant mon absence le fils de Denauzier et sa petite famille. Jeudi demain nous partons pour un long week-end de vacances à la Manawan, nous serons une bonne vingtaine de personnes. Je ne sais pas encore si nous allons dormir dans la tente ou dans le chalet du frère de Denauzier. Si nous dormons dans le chalet, nous serons trois couples dans la pièce du haut, une espèce de dortoir. J’aime cet esprit camp de vacances et grande famille solidaire. Nous comptons pêcher, même si le lac où nous serons n’a pas la réputation d’être bon pour la pêche. Il y aura peut-être aussi des tentatives de ski nautique et de ce qui semble s’appeler une « planche à genoux ». Si l’eau n’est pas trop froide, je vais peut-être avoir le courage d’essayer le ski nautique, ce serait tout un retour dans le passé. J’en faisais quand j’étais adolescente mais j’avais peur, et comme j’étais orgueilleuse je ne disais pas que j’avais peur, mais ça se voyait sans que j’aie à le dire parce que je tremblais, et bien entendu, mentant, je mettais les tremblements sur le compte du froid, par journées caniculaires. C’est pourtant si facile de dire J’ai peur ! et de néanmoins essayer, en ayant déjà cent fois moins peur du seul fait de l’avoir dit ! J’avais peur de ne pas réussir à sortir de l’eau du premier coup, et si je réussissais à sortir de l’eau du premier –ou du deuxième coup–, j’avais peur de tomber en plein milieu du lac et de me faire manger les jambes par des requins ou autres mammifères dangereux qui peuplaient et peuplent encore le lac Rouge ! Après le long week-end familial, je ne disposerai que de quelques jours pour nettoyer le logement de Montréal en prévision de l’arrivée des locataires dans la semaine du 7 août. J’espère l’aide de l’efficace Bibi et peut-être de Denauzier s’il n’est pas trop pris par son travail. Le 8 août j’ai rendez-vous avec une amie à Montréal, où je serai peut-être déjà compte tenu du ménage à faire dans le logement qui est très sale. J’ai proposé à l’amie de décider du lieu et de la manière dont se déclinera notre journée, habituée que je le suis à me laisser porter. Le 11 août, très tôt le matin, nous allons partir en moto, mon mari et moi, pour notre périple aux Iles-de-la-Madeleine, où il n’y a pas de liaison Internet. Pas plus qu’il n’y en a à la Manawan. Nous reviendrons des Îles le 24 août, si tout va bien côté température pour le retour en moto. Le 25, des amis nous invitent à souper, dans notre patelin. Et progressivement nous retomberons dans le rythme plus calme de l’arrivée de l’automne qui bouleverse moins la routine. C’est normal de prendre des vacances et ce serait fou de ne pas en profiter au maximum, mais une petite voix en moi désire très fort concentrer mes 220 jours prévus d’écriture en 220 jours de suite, pour me lire, tranquille, les 145 autres jours de l’année ! Hier dans le lit de Bibi pour ma dernière nuit, j’ai lu la moitié du roman de Fanny Britt, Les maisons. Une petite voix, encore une fois, m’incitait à me demander comment ça se fait que je n’écris pas de roman, comme Fanny, comme les autres. Je vais peut-être trouver ma réponse quand je me serai relue, en continu ! C’est curieux, mais une autre petite voix, ou alors la même, me dit que je vais peut-être aimer ce que je vais lire en continu, et à ce moment-là je vais trouver le moyen de me demander comment ça se fait que je me contente d’un texte par jour au lieu d’entamer un projet soutenu et etc. la vie continue et je n’en peux plus !

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s