Jour 1 039

Accessoire de saison pour l'été 2016.

Accessoire hors-saison

Quand même. Je me demandais avant-hier si j’allais bien, parce que je n’ai pas la tête aux folies comme l’an dernier, lorsque je me suis déguisée en Serge Losique. Il faut croire que je vais bien puisque, tombant ce matin sur la super photo ci-contre, je me suis empressée de me créer un nouvel avatar Twitter. Je porte un couvre-chef attaché sous le menton que j’ai trouvé chez Denauzier, en synthétique d’un bout à l’autre. Je pense que mon mari préfère me voir enfiler des tuques ou autres formes de bonnets, à la limite le capuchon seulement de mon manteau d’hiver, pour que j’aie l’air moins cultivatrice. Pour ma part, j’aime beaucoup cette photo. Sans avoir été retouchée, elle m’apparaît parfaitement cadrée, et on constatera que mes lunettes sont propres !
Je reviens au logement de Bibi. Une autre chose que j’aime, c’est qu’il est situé dans une ville géographiquement plate, une ville construite sur une plaine qui n’est à peu près pas parcourue de penticules, de vallonnades, de côtelettes. Cet après-midi, j’ai emprunté la bicyclette de ma sœur. Je me suis laissée porter au hasard des rues de la paroisse St-Pierre. Le soleil me réchauffait les épaules, les cigales m’enchantaient les oreilles. Je donnais quelques coups de pédales. Après, je me laissais avancer pendant plusieurs secondes sans avoir besoin de pédaler à nouveau. Je regardais les maisons et les aménagements paysagers, à droite, à gauche. Je repédalais. Je réobservais les maisons. Je revenais sur mes roues –comme on dit sur mes pas– quand une plante attirait mon attention, une plante ou un détail d’architecture.
Ma promenade de la veille s’est avérée plus sportive. Je me suis aventurée jusque chez mon frère. Il habite un quartier domiciliaire qui ceinture la route 158 en direction de St-Jérôme. Je ne savais pas que je me rendrais chez lui, encore une fois je me laissais porter. Il vient de s’acheter une piscine et en profite pleinement. Je ne lui ai vu que la tête, hors de l’eau, lorsque je suis arrivée dans sa cour arrière.
– As-tu amené ton costume de bain ?, furent ses premières paroles.
– Non. J’ai dit à papa que je ne m’absenterais pas longtemps, ai-je répondu en regrettant n’avoir pas mis mon maillot. L’eau est bonne ?, ai-je ajouté.
– 90 degrés !
Je regardais l’eau et mon frère, et encore l’eau très claire sur le faux fond bleu.
– Si je me baigne tout habillée, est-ce que ça te dérangerait ?, ai-je demandé.
Ma tenue était presque appropriée : des pantalons courts ultra légers qui sèchent dans le temps de le dire, et une camisole avec soutien-gorge intégré.
– Bien sûr que non ! s’est-il exclamé. Tu vas voir, l’eau est super bonne !
Je n’étais pas entrée dans la piscine que le tonnerre a commencé à gronder et le ciel à noircir. Je n’avais pas remarqué que le temps était à l’orage pendant que je pédalais. Nous avons néanmoins passé quelques minutes à profiter de la piscine en nous donnant des nouvelles. Lorsque la pluie est devenue trop forte, nous sommes sortis de l’eau, lui pour s’essuyer et s’asseoir sur la terrasse à l’abri de la pluie, moi pour retrouver mon vélo. J’ai pédalé comme une bonne pour me réchauffer parce que les gouttes étaient glacées. D’une main, toujours pédalant, j’ai enlevé mes lunettes, je ne voyais plus à travers tellement elles étaient couvertes d’eau. Bien entendu, un énorme camion a passé à ma hauteur, avant que je n’atteigne une petite rue tranquille, et m’a éclaboussée des orteils aux oreilles. Mes baskettes couinaient quand je suis descendue de mon vélo. Elles ne sont toujours pas sèches après avoir passé une journée complète au soleil. Et elles dégagent une drôle d’odeur.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s