Jour 1 096

Frange et cheveux blonds mais on ne voit pas la rosette.

Frange et cheveux blonds mais on ne voit pas la rosette. À seize mois avec son ourson Boumboum.

J’ai rêvé à mon plus jeune frère, celui qui s’appelle Swiff Smith et qui vit aux États-Unis. Ça fait quelques fois que je rêve à lui ces derniers temps, alors qu’il est rarement apparu dans mes rêves dans ma vie. Quand il était enfant, cinq ou six ans, il était blond et portait une frange sur le front. Quand elle était petite, ma fille était blonde et portait une frange sur le front dont une mèche retroussait en permanence à cause d’une rosette. C’est ce qui fait, la rosette, qu’elle m’a demandé, lorsqu’elle a été en âge de le faire, de ne plus porter la frange. La ressemblance quant à la coupe de cheveux et à leur couleur m’incite à penser que lorsque je rêve à Swiff, je rêve en fait à Emma.
M’interrompant contre mon gré de faire l’amour avec mon mari, dans mon rêve, je devais vite me sortir du lit pour aller m’occuper du lunch de mon petit frère qui s’apprêtait à partir pour aller à l’école. J’arrivais en catastrophe dans la cuisine et lui demandais sur un ton calme qui ne trahissait pas mon activité de la minute précédente, où était sa boîte à lunch. Très docile et très à son affaire, ce qui ne ressemble guère à mon petit frère quand il avait cinq ans, mais qui ressemble en tout point à ma fille en tout temps, Swiff partait chercher sa boîte à lunch et me la rapportait pour que j’y mette un sandwich. Il l’ouvrait devant moi, je constatais qu’elle était vide, pas sale, et qu’elle pouvait sans frottage et nettoyage préalable recevoir le sandwich déjà préparé et couvert de papier d’aluminium. Cela ne ressemble pas du tout à ma fille, je dois quand même le préciser. Ce n’est pas parce qu’elle est docile et à son affaire qu’elle gère sa boîte à lunch de manière impeccable ! D’abord ma fille n’a plus de boîte à lunch depuis des années. Sa tante Bibi lui en a d’ailleurs donné une pour sa dernière année de l’école secondaire qu’elle n’a pas utilisée. Emma regroupe les aliments qui constituent son lunch dans un sac de plastique Provigo ou Métro huit fois trop grand, elle met ensuite le sac de plastique dans son sac à dos et elle part au collège en pédalant lentement sur son vélo –car je ne l’ai jamais vue pédaler vite–, advienne que pourra. De telle sorte qu’il m’est souvent arrivé de trouver dans son sac à dos, en passant devant par hasard, des contenants de plastique de type Tupperware dans lesquels avaient macéré des portions de lasagne, par exemple, depuis je ne sais combien de jours. J’ai même déjà trouvé des contenants de plastique de type Tupperware qui avaient macéré dans sa case au collège, de même que dans son sac à dos, et qu’elle avait remis au frigo, à la maison, pour plus de commodité le temps qu’elle ait l’occasion de s’en occuper ! Pourquoi est-ce que je rêve à Emma en la personne de Swiff dans mes rêves ces derniers jours ? C’est parce qu’elle rencontre des contrariétés dans ce début de vie adulte qui est le sien et que j’aimerais pouvoir la réconforter et prendre soin d’elle comme lorsqu’elle était toute jeune.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s