Jour 1 155

Le personnage de Moïse est interprété par Charlton Heston.

Le personnage de Moïse est interprété par Charlton Heston. Et le film a l’âge de ma soeur, ou l’âge de Jean Lapierre, 60 ans.

Je reviens sur mon décompte de textes à écrire pour respecter mon défi de 220 textes par année. Il faudrait que j’en écrive deux presque tous les jours d’avril pour y arriver. Ce n’est pas l’envie qui manque, ni vraiment le temps, mais plutôt l’inspiration, le souffle, l’énergie créatrice. Quand je pense que Balzac, décrit comme étant un travailleur forcené, écrivait sans s’arrêter, nuit et jour, pour donner vie à ses romans, je me sens chiche et sèche par rapport à l’homme gras et imposant qu’il était, et dont le physique, sur les photos que je consulte, ressemble à celui de l’homme fort de mon village d’adoption, Louis Cyr. Il faut dire que Balzac est mort jeune, brûlé par ses excès, et de même Louis Cyr, qui mangeait trop. À ce propos, Denauzier et moi avons entamé notre carême postpascal. Hier soir, j’ai voulu servir dans un bol le restant du potage aux poireaux que j’ai fait en quantité industrielle avant Pâques, et le restant d’un riz blanc déjà cuit que je pensais servir dans une assiette à dessert ou même une soucoupe. Mais en cours de route j’ai changé d’avis, et, paresseuse, optant pour un deux pour un, j’ai versé le riz dans le potage. Nous n’avons mangé que cela, un gros bol. Pour ne pas quitter tout de suite l’ambiance pascale, nous avons ensuite écouté pendant deux heures le film des Dix commandements que Denauzier a enregistré. Le premier deux heures, car le film dure quatre heures, couvre le début de la vie –romancée– de Moïse, quand il vit chez les pharaons et se destine à diriger le pays. Puis il apprend qu’il est hébreu et choisit de vivre parmi les esclaves. Nous sommes montés nous coucher alors que Moïse arrive dans le désert, vêtu d’une cape et muni d’un bâton de pèlerin. Ce soir, je ne pense pas que nous allons écouter la suite, parce que la nouvelle a commencé à circuler, en après-midi, que Jean Lapierre était décédé, ainsi que ses frères et sœur, en avion, se rendant aux Îles-de-la-Madeleine auprès de leur mère y enterrer leur père. Des émissions spéciales seront donc au menu ce soir. Denauzier a pleuré parce qu’il se met dans la peau de la mère. C’est comme si mon père, qui a 85 ans, perdait ses quatre enfants d’un coup. Il ne pourrait pas intégrer cette nouvelle information, il me semble. Il se réfugierait dans une maladie d’Alzheimer qui s’amplifierait d’un seul coup pour le protéger de la douleur d’une telle perte. Ou, s’il devait ne pas bénéficier de la protection de la maladie, il mourrait. Du coup, j’y suis allée moins rigoureusement pour le carême postpascal et j’ai offert une bière à mon mari.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Jour 1 155

  1. Jacques Richer dit :

    Une brasserie québécoise saisira peut-être cette occasion de mettre sur le marché une nouvelle bière: la PostPascale… je me demande à quoi elle ressemblerait.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s