Jour 1 208

Prise deux de la version avec serviette de table.

Prise deux de la version avec serviette de table.

Mince ! C’est le disque dur qui fait des siennes. Hier soir Denauzier et moi sommes allés voir un technicien en informatique qui m’a plu, jeune, discret et sérieux. Il a son bureau dans le sous-sol de sa maison. Je dois choisir entre changer le disque dur et payer une licence Windows 10, car je n’ai pas les CD de la version Windows 7 qui fonctionne actuellement sur mon Vaio, ou aller vers une installation avec tour et écran de 17 pouces, étant donné que je ne bouge presque jamais mon ordinateur, je travaille tout le temps dans mon bureau, au soleil. Denauzier m’encourage à aller vers une installation plus confortable, même si c’est moins confortable pour mon portefeuille. J’hésite car une installation confortable pourrait commencer à avoir des problèmes dans trois ans, m’a expliqué le technicien. Or, si je fais changer le disque dur et que mon Vaio dure douze ans, admettons, je serais nettement gagnante ! Je vais peut-être aller vers une installation de bureau confortable en fermant les yeux sur le fait qu’il n’y a pas grand-chose qui dure de nos jours, à part les amours, quand on veut qu’elles durent. Avec tout ça, je me permets aujourd’hui de republier mon plus récent projet parce que, limitée comme je l’étais hier, j’ai mis la photo en ligne sans qu’il soit possible de l’agrandir.
Je reviens sur l’événement soixantième anniversaire de Bibi. Elle a compté 58 textes provenant de 58 personnes, en incluant la signature approximative de l’oncle HP qui n’est plus capable d’écrire. Or, de mon côté, j’ai reçu une deuxième carte retardataire mercredi dernier, nous avons donc atteint l’objectif de soixante participations distinctes ! YES ! Au cours des quelques jours pendant lesquels j’ai commenté ce projet des cartes d’anniversaire, j’ai eu un grand nombre de lecteurs, au-delà d’une centaine, ce qui est beaucoup pour moi, d’où il ressort que lorsqu’on raconte une histoire soutenue par une intrigue –obtiendra-t-on le chiffre magique de 60 ?– on capte davantage l’intérêt des lecteurs. C’est le principe même du radio feuilleton d’autrefois. C’est le principe fondamental de toute histoire racontée, en fait, mais bien entendu je m’arrange pour faire le contraire, à savoir ne rien raconter, et c’est la raison pour laquelle je n’ai que 4 abonnés Twitter là où plusieurs en ont des milliers !

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

2 réponses à Jour 1 208

  1. Jacques Richer dit :

    Ta toile ressemble maintenant à de la céramique, par le brillant de ses couleurs et son contour blanc. Je verrais bien une table à café décorée ainsi, dans une pièce bien ensoleillée, ou encore un vitrail dans une fenêtre. Ou encore, un rideau de douche en plastique portant ce motif! J’aimerais bien.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s