Jour 877

soin-savon-de-marseille-miel--18262089-dsc08029-jpg-633d71-21aca_big

Seigneur que ça sentait bon le miel dans ma chambrette universitaire.

J’étais dans la vingtaine, j’étudiais en littérature française à l’Université Laval et j’habitais Limoilou. Une Céline, parisienne d’origine, faisait partie du cercle d’amies d’une de mes amies. Quand j’ai quitté Limoilou pour aller étudier en France, à Aix-en-Provence, l’amie Céline m’a donné les coordonnées de sa mère qui résidait à Enghien-les-Bains. Je pourrais y passer quelques jours si jamais la vie me conduisait à Paris.
Comme me l’a déjà dit ma fille à propos d’une piscine à vagues –c’est une piscine, maman, et il y a des vagues–, Enghien-les-Bains, c’est une petite ville, où on peut prendre des bains. En fait, il s’agit d’une commune de quelque 12 000 habitants, seule station thermale dans les environs immédiats de Paris, située à 11 km de la capitale. Par la gare du nord, c’est une affaire de rien. En quinze minutes on est rendu à Enghien. Par la gare d’Enghien, c’est une affaire de rien. En quinze minutes on est rendu à Paris.
J’y suis allée plusieurs fois, finalement, tant et si bien que je suis devenue amie avec la maman. De santé fragile, elle devait régulièrement s’imposer des périodes de repos. Elle travaillait dans le domaine pharmaceutique. Je soupçonne à vrai dire, et sans malice aucune à son égard, qu’elle aimait tester les produits de son industrie et que, pour cette raison, elle avait besoin de périodes de test à la maison. Elle se prénommait Marinette. Je viens de taper ses nom et prénom dans Google et, comme je m’y attendais malheureusement, je reçois en premier résultat un avis de décès assez récent –2012–, d’une Marinette d’Enghien, du même nom de famille, âgée de 86 ans. L’avis de décès me fait réaliser que je ne connaissais pas le nom de famille de Marinette à sa naissance. Il ne m’est jamais venu à l’idée de le lui demander. Or, il est des plus suave à l’oreille.
Je me rappelle, un Noël, avoir lavé les vitres de ses grandes fenêtres pour lui remonter le moral, pendant qu’elle écoutait à la télévision des reportages sur les animaux. Pour me remercier –quoique c’était à moi de la remercier pour m’avoir hébergée trois semaines cette fois-là–, elle m’avait offert un livre qui relate l’histoire de la ville d’Enghien et qui s’intitule de manière très originale Enghien et ses environs. Le livre est à côté de moi en ce moment, je suis allée vérifier à l’instant qu’il faisait toujours partie de ma collection personnelle, dans la bibliothèque. Je devrais avoir honte de ce que je m’apprête à écrire. Le livre que j’ai reçu il y a plus de trente ans de Marinette a connu le même sort que Les mystères de Pittsburg de Michael Chabon : je ne l’ai pas encore lu.
Il est un cadeau cependant qu’elle m’a donné que je me suis empressée d’utiliser, de retour à Aix, un savon au miel de Marseille. J’entrais dans ma chambrette à la cité universitaire et ça embaumait le miel. La chambrette, le soleil, le savon, le miel. J’étais au paradis.
Comme j’ai passé la semaine dernière à Montréal, et comme je sais que le Métro d’alimentation de Côte-des-Neiges tient une collection de savons de Marseille que je ne trouve pas facilement ailleurs, je me suis arrêtée pour en acheter un. J’aurais voulu en acheter un de grand format, mais je n’ai trouvé qu’un seul savon au miel dans tout le présentoir et il était de petit format. Hier, et pour mon plus grand plaisir, j’ai offert ledit savon à mon amie Martinette, que je rencontrais pour la deuxième fois depuis notre conventum de juin dernier.
Je devrais faire comme Joan Didion –j’ai lu ça dans un de ses livres– et commander une caisse de savons de Marseille directement du fournisseur, livrée à la maison.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s