Jour 1 070

C’est habituellement le téléphone qui me réveille, le matin, quand je suis seule dans notre grande maison. Ce fut le cas ce matin à 10 heures. Un appel pour mon mari, d’une personne, heureusement, que je ne connais pas, car une personne que je connais m’aurait piqué une petite jasette, or je n’étais pas assez réveillée pour avoir envie de parler. Je me suis dépêchée de m’habiller pour aller arroser les plantes avant le plein soleil de midi, quoiqu’il était déjà pas mal plein et fort à 10 heures !
Après mes deux jours de travail à Montréal, deux constatations s’imposent : les plantes et les fleurs ont eu soif, et … je m’accorde une journée relax. Au programme, la préparation d’un gros bouilli de légumes. C’est un drôle de menu, pour la fête des pères demain dimanche, mais il a au moins l’avantage de ne pas solliciter l’expertise masculine au BBQ. Congé pour les papas.
Sur le chemin du retour, hier soir dans ma Supersonic, j’ai été trois fois agréablement surprise. D’abord, il n’y a pas eu de congestion ou de ralentissement sur les autoroutes. Ensuite, la ferme Régis à Notre-Dame-des-Prairies était encore ouverte quand je suis passée devant, j’y ai acheté tous les légumes du bouilli. Ensuite, comble de la surprise, le Métro d’alimentation de St-Jean-de-Matha était encore ouvert passé 22 heures, alors j’y ai ramassé le bœuf ! C’est donc en mettant le pied sur le stationnement couvert d’asphalte du magasin Métro que j’ai entendu les reinettes, pour ceux qui m’ont lue hier et qui s’en rappellent.
Au programme de ma journée, je me répète, le bouilli. J’aimerais aussi aller chercher le courrier à pied, au casier postal pas très loin, mais je n’irai peut-être pas parce qu’il fait trop chaud, alors que dans la maison il fait frais. Pendant que le bouilli va bouillir, je dois m’attaquer à un dossier qui me décourage à l’avance : nous avons rencontré des représentants de portes et fenêtres et je dois classer, puis comparer, les informations qu’ils nous ont envoyées.
Un des représentants m’a envoyé une soumission dans laquelle deux fenêtres ont été calculées pour le prix d’une. Je lui ai répondu qu’il y avait une erreur dans son document et que j’attendais la version corrigée. Il n’a pas trouvé l’erreur, il a fallu que je la lui signale. Il m’a ensuite envoyé une version corrigée dans laquelle il y avait une autre erreur, les fenêtres, que nous commandons de couleur chamois, y étaient inscrites de couleur blanche… Il faut faire attention, ce n’est pas parce que le représentant est très moyennement compétent que les fenêtres ne seront pas bien installées… Un autre représentant disait, il me semble, dans la même phrase, une chose et son contraire. Au final, je n’ai pas su si l’installation qu’il nous suggérait allait entraîner le retrait des encadrements de chêne là où ils sont en bon état, ou seulement le retrait des encadrements qui ne sont pas en bon état, ou le retrait de tous les encadrements. Encore une fois, ce n’est pas parce que le représentant est dur à suivre que les fenêtres ne seront pas de bonne qualité, assurant une protection contre la chaleur en été et contre le froid en hiver. Un autre représentant était fort sympathique, mais il n’est pas dans la course ses prix étant trop élevés.
Une fois que le bouilli sera cuit et le tableau comparatif portes et fenêtres terminé, Denauzier devrait arriver de son séjour américain, en après-midi. Pour repartir, avec moi cette fois, car nous sommes invités à souper chez sa fille.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

2 réponses à Jour 1 070

  1. Jacques Richer dit :

    Je crois que les fenêtres d’aujourd’hui sont livrées dans un cadre indissociable de la fenêtre. Par conséquent, il faudrait que ce cadre soit en chêne dès l’usine, si tu veux un cadre en chêne, et je doute que les anciens cadres puissent être utiles à quoi que ce soit. Les poseurs de fenêtres vont souvent scier les vieux cadres, justement, pour accélérer leur retrait (dépose?), si l’ancienne fenêtre a été trop solidement posée. Ils n’ont pas de temps à perdre avec le vieux! Si vous voulez conserver des cadres en chêne, pour réutiliser ce bois autrement, vous devrez probablement voir vous-mêmes à leur retrait correct, ou surveiller les ouvriers de près.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s