Jour 1 667

Joni plus vieille, mais je ne sais pas à quel âge.

Joni plus vieille, belle autrement.

Il faudrait que je demande à mon amie d’autrefois, celle avec qui je suis allée en Californie en hiver et que, là-bas, à Arkata, il avait plu tout le temps. Il y a trente ans. Il faudrait que je lui demande si elle se rappelle à quel point nous étions contentes d’apprendre comment prononcer le nom de famille de Pat Metheny, alors que nous écoutions ce qui nous semblait être un enregistrement piraté d’un concert de Joni. Joni remercie ses musiciens, et parmi ces derniers elle remercie Pat MeTheeeeeny à la guitare.
Ça doit faire quelques fois, maintenant, que je fais référence à ce souvenir, quelques fois en cinq ans d’écriture de blogue, je veux dire.
Tiens. Au lieu d’écrire ma phrase d’introduction au conditionnel comme je viens de le faire sur le seul mode du souhait (Il faudrait que…), je vais m’y prendre de manière plus active. J’envoie à l’instant un message à mon amie à travers la plateforme FB. J’attends sa réaction et je pourrai éventuellement transmettre ses réponses à mes lecteurs. J’espère que mon amie ne me trouvera pas trop extraterrestre.
Voici les questions que je viens de lui envoyer : 1)  je lui ai demandé si elle se souvient du nom du village (Arkata) où nous étions allées, 2) si elle a des nouvelles régulières de son amie que nous étions allées visiter là-bas –et qui avait de sérieux problèmes pulmonaires, 3) si elle se rappelle de cet enregistrement piraté que nous avions écouté un soir chez l’amie en question, 4) et si elle se rappelle de notre surprise par rapport à la prononciation du nom de famille de Pat.
Mon amie est une femme beaucoup plus pratico pratique que moi. Elle mène une carrière de professeur de piano dans un établissement d’enseignement privé. Elle s’occupe d’une famille de trois enfants mais ils sont tous adultes maintenant. Elle fait de la musique de jazz presque à temps plein, dirige les activités de son groupe de musiciens et s’occupe activement des contrats d’engagement. Elle a aussi, en parallèle et pendant des années, géré une entreprise de nourriture végétarienne, bien avant que le végétarisme soit à la mode.
Mon hypothèse est la suivante : si l’amie se rappelle avec quelle émotion nous avions entendu le nom Metheny dans la bouche de Joni, ce pourrait être que mon amie a vécu la découverte de la prononciation exacte avec le même ravissement que le mien. Parce qu’un tel ravissement est un événement dont on se souvient. Bien entendu, des hypothèses contraires sont tout aussi possibles. Par exemple, mon amie aura été ravie sur le coup d’entendre le nom Metheny prononcé correctement, mais, depuis le temps, elle ne s’en rappelle plus. Ou mon amie a trouvé la découverte intéressante sur le moment mais sans plus.
Là où je veux en venir, c’est qu’il ne me faut pas grand-chose pour être transportée. Je n’ai pas vraiment besoin de savoir si France, mon amie d’autrefois, se transporte elle-même facilement ou pas. Disons que je lui ai fait signe plutôt pour le plaisir.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s