Série vestimentaire – SV6

DSC_5380

Chemise 100% coton de la marque Workshop Republic Clothing, taille S, Made in China.

Au menu aujourd’hui, un chemisier acheté chez Sears avant la fermeture du magasin au centre commercial de Joliette, pendant les vacances de Noël avec chouchou. La fermeture du magasin a eu lieu quelques semaines plus tard, fin janvier.
Parlant de chouchou, j’ai rêvé à elle cette nuit. Elle avait trois ans. En faisant semblant de rien, je l’observais du coin de l’œil, je la regardais aller et venir dans la maison, je l’aurais mangée tellement elle était exquise. Elle allait et venait parmi d’autres enfants car il y en avait beaucoup, je dirais qu’il y avait chouchou bien sûr, les deux fils de Jacques-Yvan et les quatre enfants, garçons et filles, de Denauzier. Un condensé des enfants de ma vie. Nous étions en début de journée, les enfants se préparaient pour aller à l’école, et je me demandais déjà qu’est-ce que j’allais préparer pour le souper !
Parlant de souper, retour au menu de mon défi de ce jour 6, à savoir le chemisier. J’ai utilisé une pince métallique à papeterie pour resserrer le vêtement à l’arrière, sinon il aurait eu l’air aussi pendouillant que sur un cintre.

100px-Boteh

Le boteh, l’un des motifs les plus connus, employé en Perse.

J’ai cherché très fort dans ma tête le nom du motif qui y est imprimé. J’ai vainement cherché sur Internet pour aboutir sur des sites qui voulaient me vendre du tissu sans rien m’apprendre des motifs.
– Ça ressemble à pinsley, le mot que je cherche, me suis-je dit en tapant pinsley dans la boîte de recherche de Google.
En réponse, l’ami Google m’a suggéré de chercher paisley, et tapant paisley je suis arrivée sur un site qui retrace l’histoire des tapis orientaux. Paisley est le nom d’une ville en Écosse. Le motif paisley peut aussi être appelé boteh ou cachemire ou persan
On remarquera au bras droit, en s’arrachant un peu les yeux car il aurait fallu que je prenne ma photo de plus près, que la manche peut se porter retroussée. Les deux manches, bien entendu. Une languette est cousue à l’intérieur. Elle n’est pas visible quand on porte la manche à sa pleine longueur, mais un bouton cousu à la hauteur des coudes trahit sa présence. Quelques-uns de mes vêtements Columbia sont dotés de ces languettes que je n’utilise pas. Il m’est arrivé une fois de vouloir les utiliser parce qu’il faisait très chaud. Je n’ai pas réussi à aller chercher la languette en glissant mes gros doigts sous la manche, faute d’espace suffisant. Autrement dit, il aurait fallu que j’enlève la chemise, que j’en retrousse les manches, que je remette la chemise. N’avoir pas aimé la sensation des manches retroussées, il aurait fallu que j’enlève à nouveau la chemise pour en détrousser les manches. Alors j’avais préféré, cette fois-là, endurer mon sort.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans SV, est marquée , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s