Avis – reprise ou pas reprise ?

Je retourne au travail cette semaine, mais comme j’ai obtenu de mon médecin de famille un retour progressif, mes jours travaillés seront le mercredi 25 et le vendredi 27 septembre.
Vendredi, en passant, sera l’anniversaire de Clovis, 50 ans.
Et le lendemain samedi, celui de mon papa, 83 ans.
Ayant ces dates en tête, mais sans le lui dire, j’ai demandé au cardiologue s’il pouvait reporter au 30 septembre mon retour au travail. Il a catégoriquement refusé.
Demain mardi, visite chez le podiatre pour l’essai des orthèses, car pendant ma convalescence, je me suis occupée du problème des pieds (RVM – 27). Ce n’est pas sexy comme sujet, je sais. Il n’est pas garanti, malgré le prix que j’ai payé, que le port de celles-ci me libère des douleurs qui m’accompagnent depuis un bon moment, mais elles pourraient ralentir la déformation de mes pieds, surtout le côté droit. À suivre.
Je devrais en ce moment cuisiner pour alléger mon retour au travail, le soir. Ou faire le ménage de ma garde-robe en rangeant les vêtements d’été pour sortir ceux d’automne. Je sais, en tout cas, que je dois m’acheter des collants noirs.
Malgré des passages difficiles qui sont essentiellement liés à l’arrêt draconien des antidépresseurs, j’ai adoré ma convalescence, et ce pour plusieurs raisons. La première raison qui me vient à l’esprit est bien entendu que je me suis tenue loin du travail. J’ai aussi adoré, c’est presque masochiste, être très très mal en point pour le simple plaisir de sentir mon état s’améliorer progressivement. C’est ce qui s’est produit pendant le premier mois et demi de ma convalescence. Pendant l’autre mois et demi, j’étais presque en pleine forme.
Je ne désire plus passer mon heure de lunch, au bureau, à écrire les textes de mon blogue. Cela représente trop de temps passé les deux fesses sur ma chaise devant l’écran de mon ordinateur. Ce n’est pas bon pour la santé. Cela pose le problème suivant : quand pourrais-je écrire mes textes ? Le matin avant de quitter la maison alors que j’ai tant de difficulté à me lever ? Le soir alors que j’aurai passé ma journée à taper sur un clavier ?
Je fais le calcul suivant : il me reste 1 745 textes à écrire avant la date butoir que je me suis fixée, à savoir le 30 avril 2021. En trichant légèrement, je soustrais de ce nombre les 34 textes de la chronique RVM écrits pendant ma convalescence. Cela m’amène à 1 711. Je ne veux pas arrêter d’alimenter mon blogue, les jours travaillés. Mais je veux bouger et prendre soin de mon cœur. Dilemme.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans Avis. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Avis – reprise ou pas reprise ?

  1. Jacques Richer dit :

    Je n’ai pas de réponse à te suggérer à propos de ton dilemme, mais je voulais juste te dire que je suis heureux de te savoir de retour. Plus en forme, les journées de travail devraient maintenant peser moins lourd sur ta vie!

    Et si tu te permettais d’écrire moins, beaucoup moins, certains jours? Juste une petite pensée, ces jours-là, la première qui te traverse l’esprit … et hop! Dehors!

    Jacques xx

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s