Jour 1 874

Voici un autre exemple de choix différents, voire opposés, qui mènent à la même affaire, sans vouloir porter atteinte, bien entendu, à la citation d’ÉES.
Quand il choisit de quitter sa femme Henriette, avec laquelle il vit à Paris, pour aller rejoindre en train sa maîtresse romaine, dans le but de poursuivre sa vie avec elle, le personnage principal du roman de Michel Butor, La modification, est entouré de gens (A) puisque cette ligne ferroviaire dessert un nombre impressionnant de voyageurs. Des odeurs parviennent à ses narines, parfois agréables mais le plus souvent dérangeantes parce que trop aillées, ou carrément piquantes si on garde à l’esprit que les habitudes d’hygiène n’étaient pas les mêmes, à la fin des années cinquante, qu’elles le sont aujourd’hui. Notre homme, dont je ne me rappelle plus le nom, pense avec enthousiasme à la nouvelle vie qui l’attend. Or, au fur et à mesure que le temps passe et que la distance de son parcours diminue, il commence à sentir l’enthousiasme le quitter. Quand le train entre en gare, à Rome, et parce qu’il a acquis la conviction qu’il ne veut plus changer sa vie, le personnage ne sort même pas du train.
Je n’ai jamais compris cet aspect du roman, je veux dire sa fin, car le train a besoin d’être minimalement nettoyé avant de repartir, et peut-être aussi ses machines d’être refroidies. Un autre aspect non négligeable est le facteur temps. Le temps que le train se remplisse de voyageurs exubérants comme savent l’être les Romains ne se limite pas à quelques minutes. J’ai tendance à penser que le train est resté en gare quelques heures et que le personnage aurait certainement retiré le plus grand bien d’une promenade dans les environs. Mais cette promenade l’aurait forcément replongé dans la douceur romaine où abondent les fontaines et les passants enlacés. Peut-être même que la maîtresse romaine l’attendait dans leur café préféré et qu’elle aurait pu le voir marcher sur le trottoir. Du coup, il aurait été susceptible de changer encore d’idée. Alors, effectivement, il a bien fait de rester assis en usant de patience car c’est déstabilisant d’aller d’un choix A à un choix B, déjà que le personnage n’est plus jeune jeune, alors passer de A à B à A c’est beaucoup trop demander. De toute façon, le choix qui nous intéresse ici est celui d’un homme qui réfléchit dans un train bondé (A).
À l’inverse, Yuri, la main triturant la breloque dans sa poche, n’ayant accès à âme qui vive dans son paysage désert, quoique présentant des terres bien labourées, ne peut être plus seul (B). Pourtant, il aboutit à la même conclusion que le personnage du train bondé : il n’ira pas rejoindre Yasmine. Il va la laisser refaire sa vie. Pour alléger sa douleur, il se dit qu’elle choisira peut-être de revenir vers lui. Cela étant, Yuri sait pertinemment que si tel était le choix de Yasmine, ce serait lui, Yuri, qui ne voudrait plus d’elle, sous l’effet, encore une fois, du facteur temps. Le Yuri souffrant (B) qui mange de la poussière en ce moment ne sera pas le Yuri des prochains mois, qu’il se passe n’importe quoi (B). Le voyageur du Paris-Rome-Paris enthousiaste et heureux (A) ne sera plus jamais le même non plus, pourtant dans le train il ne s’est rien passé (A). Yuri dans les bras d’une alpha inconnue ne sera pas le Yuri de l’alpha Y. Le Parisien revenu à Henriette est certes un homme qu’elle reconnaît encore, mais en même temps il y a chez lui quelque chose d’agréablement différent. Bof. Tous les choix sont bons, tous les itinéraires aussi.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s