Jour 2 006

Selon toute vraisemblance, plusieurs de mes lecteurs n’auraient pas compris que Thrissa parlait au téléphone avec son mari, vendredi dernier, pensant qu’elle parlait à son mécanicien. Et dire que je croyais m’exprimer, à l’écrit, d’une manière limpide.

Les bonnes journées, Les productions Badouz peuvent recevoir jusqu’à quinze accès au plus récent mot du jour, mais habituellement, cela se limite à huit ou neuf accès les jours de semaine, et à un ou deux les fins de semaine. Or, trois personnes m’ont téléphoné pour me demander des précisions par rapport au mécanicien et à Thrissa, ce n’est pas bon signe.

Alors voici. Le mari de mon amie s’appelle Don, mais il porte un deuxième prénom qui est James. Pour une raison qui échappe à Thrissa, Don, que tout le monde appelle Don, s’est abonné au service téléphonique de l’Ontario sous le prénom de James, il y a longtemps. Quand Thrissa a vu sur l’afficheur de mon téléphone VTech que James l’appelait, vendredi dernier, elle n’avait que le mécanicien en tête, qui s’appelle James également, à cause du voyage qu’elle s’apprêtait à faire au Massachusetts. Elle voulait qu’il lui confirme que sa voiture était en ordre et pouvait faire la route. Ses valises l’attendaient en bas de l’escalier chez moi et c’est tout juste si le moteur ne tournait pas déjà dans sa vieille Subaru. Ayant payé cher la réparation des freins, elle savait ne pas avoir l’argent pour payer toute manière de dépannage si sa voiture devait l’abandonner sur les grandes autoroutes états-uniennes. Elle était nerveuse, c’est une personne de tempérament très nerveux de toute façon. Mais d’avoir parlé à son mari sans s’en être rendu compte avant un bon moment, et que le mari l’ait laissée parler en français sans exprimer qu’il ne comprenait rien, a rendu Thrissa presque folle. Ajoutez à cela que je me roulais à terre de rire, et que j’ai eu le culot de demander à mon amie pourquoi elle avait marié Don si elle n’aimait pas la boue, car ils habitent dans un milieu très marécageux et cela, avant même le sacrement de leur mariage, Thrissa le savait.

Mais il y a plusieurs Thrissa en une même Thrissa. Il y a celle qui aime la boue et le calme de l’endroit merveilleux où elle habite avec son mari. L’hiver, par les nuits de grand froid, des ours, des loups et des orignaux s’aventurent tout près de la maison et surprennent le couple quand il se réveille. Bien qu’il fasse encore noir à cinq heures du matin, car mes amis se réveillent tôt, il arrive que les animaux, attirés par la faible lueur des veilleuses dans la maison, aient littéralement le nez collé aux fenêtres. Impossible de ne pas les voir. Il est même arrivé qu’un petit accrochage entre un orignal affamé et un ours glouton dégénère en bataille, faisant vibrer les murs de la maison, aboyer le chien et miauler les deux chats. Il n’y avait pas de loups dans les environs, cette nuit-là, sinon ils auraient hurlé. Je ne suis pas courageuse, pas autant que ma copine, alors je ne vais pas chez eux l’hiver, seulement l’été. Comme je ne suis pas sportive, cela me convient parfaitement. Il y a tellement de moustiques au-dessus des marécages qu’on ne peut pas sortir l’été, alors on passe notre temps à lire, tricoter, écouter des films, cuisiner.

Il y a en Thrissa, cela étant, une femme très sociable qui ne se lasse pas de multiplier les contacts humains tellement ils lui font du bien. C’est à ce moment-là que l’environnement boueux est moins intéressant et c’est pour mieux créer des liens que Thrissa voyage régulièrement. Sa première destination est alors chez moi, pour deux raisons : je suis sa plus ancienne amie, et Montréal constitue la plaque tournante de ses autres déplacements. Quand elle arrive je suis enchantée, quand elle repart je suis fatiguée, et voyez comment la vie est faite, à peine est-elle partie que je m’en ennuie.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s